Une obligation, ne serait-elle reconnue par personne, elle ne perd rien de la plénitude de son être.


une-obligation-ne-serait-reconnue-personne-ne-perd-rien-de-plénitude-de-être
simone weiluneobligationneseraitellereconnuepersonneperdriendeplénitudeune obligationreconnue parpar personneelle nene perdperd rienrien dede lala plénitudeplénitude dede sonson êtrereconnue par personneelle ne perdne perd rienperd rien derien de lade la plénitudela plénitude deplénitude de sonde son êtreelle ne perd rienne perd rien deperd rien de larien de la plénitudede la plénitude dela plénitude de sonplénitude de son êtreelle ne perd rien dene perd rien de laperd rien de la plénituderien de la plénitude dede la plénitude de sonla plénitude de son être