Un bon joueur est comme Don Quichotte: il est bizarrement fait. Il est maladroit, il est filiforme, mais il est un excellent footballeur.


un-joueur-don-quichotte-bizarrement-il-maladroit-filiforme-un-excellent-footballeur
vladimir dimitrijevicunjoueurdonquichottebizarrementmaladroitfiliformeunexcellentfootballeurun bonbon joueurjoueur estcomme dondon quichotteest bizarrementbizarrement faitest maladroitest filiformeest unun excellentexcellent footballeurun bon joueurbon joueur estjoueur est commeest comme doncomme don quichotteil est bizarrementest bizarrement faitil est maladroitil est filiformeil est unest un excellentun excellent footballeurun bon joueur estbon joueur est commejoueur est comme donest comme don quichotteil est bizarrement faitmais il est unil est un excellentest un excellent footballeurun bon joueur est commebon joueur est comme donjoueur est comme don quichottemais il est un excellentil est un excellent footballeur

Mais l'exploit dont je suis, je l'avoue, le plus fier, c'est d'avoir vaincu en combat singulier ce fameux chevalier don Quichotte de la Manche, et de lui avoir fait avouer que ma Cassildée est plus belle que sa Dulcinée. Il me semble, par cette seule victoire, avoir vaincu tous les chevaliers du monde ; car ce don Quichotte dont je parle les a tous vaincus, et puisque je l'ai, moi, vaincu lui-même, sa gloire, sa renommée, son honneur ont passé à ma personne, comme a dit le poète : « La gloire du vainqueur se proportionne au mérite du vaincu. » Ainsi donc elles sont miennes, elles m'appartiennent désormais, toutes les innombrables prouesses du susnommé don Quichotte. ».L'amour, comme union des sexes, est la grande affaire de l'homme. Il n'y a qu'un seul amour ; mais il a plusieurs copies, disséminées sur une surface incommensurable, enfermée entre deux pôles, qui s'appellent don Quichotte et don Juan. Il n'est donc pas facile de réunir toutes ces nuances dans un faisceau, et de les classer, réunies selon l'ordre logique.Le Roi fragile, le Fou oblique, la Reine acharnée, la Tour directe, le pion malin, ne savent pas que la main désignée du joueur gouverne leur destin. Mais... le joueur est aussi prisonnier. Dieu fait se mouvoir le joueur et celui-ci la pièce.La différence entre un bon joueur et un très bon joueur, c'est la personnalité.Le bon payeur n'a pas regret à donner des gages ; et celui qui, une première fois, seigneur don Quichotte, a pu vous vaincre transformé, peut bien avoir l'espérance de vous vaincre sous votre forme véritable. Mais comme il n'est pas convenable que les chevaliers accomplissent leurs faits d'armes au milieu des ténèbres comme des ruffians, ou des voleurs de grands chemins, attendons le jour pour que le soleil nous voie à l'œuvre.Lorsqu'on réfléchit au succès fabuleux, ininterrompu, d'un livre comme le Don Quichotte.