Un amour, par exemple, un amour vécu, votre dernier amour, mon amour, nos amours ne sont que des histoires d’amour et ne tiennent, ne durent, ne s’enrichissent, ne s’entretiennent que par quelque chose qui est de l’ordre du récit.


un-amour-exemple-un-amour-vécu-dernier-amour-amour-nos-amours-ne-histoires-damour-ne-tiennent-ne-durent-ne-senrichissent-ne-sentretiennent
daniel pennacunamourexempleunamourvécuderniernosamoursnehistoiresd’amourtiennentdurents’enrichissents’entretiennentquelquechosedel’ordrerécitun amourpar exempleun amouramour vécuvotre dernierdernier amourmon amournos amoursamours nene sontdes histoireshistoires d’amourd’amour etet nene tiennentne durentne s’enrichissentne s’entretiennents’entretiennent quepar quelquequelque chosechose quiest dede l’ordrel’ordre dudu récitun amour vécuvotre dernier amournos amours neamours ne sontne sont queque des histoiresdes histoires d’amourhistoires d’amour etd’amour et neet ne tiennentne s’entretiennent ques’entretiennent que parque par quelquepar quelque chosequelque chose quichose qui estqui est deest de l’ordrede l’ordre dul’ordre du récit

-Je n'ai jamais aimé à moitié. Il n'y a pas de petit et de grand amour, selon moi. Il y a l'amour ou pas l'amour. Il y a les histoires courtes ou celles qui durent, mais ce sont toutes des histoires d'amour.L'amour, conclurais-je par la suite, était la seule chose qui comptait. L'amour était ce qui brisait et guérissait les cœurs. L'amour était mal compris, l'amour était la foi, l'amour était la promesse de l'instant présent qui devenait espoir pour l'avenir. L'amour était un rythme, une résonance, une réverbération. L'amour était maladroit et idiot, il était agressif et simple et possédait tant de qualités indéfinissables qu'il ne pouvait jamais être exprimé par des mots. L'amour était vivre.On dit : amour charnel, amour paternel ou maternel, amour filial, amour platonique, amour patriotique, etc. .. Aucun de ces amours n'est exempt d'une parcelle de l'autre.Les blessés par amour, contrairement aux blessés dans les conflits armés, ne sont ni des victimes ni des bourreaux. Ils ont choisi quelque chose qui fait partie de la vie, et ils doivent ainsi affronter la souffrance et l’extase qu’entraîne leur choix. Et ceux qui n’ont jamais été blessés par amour ne pourront jamais dire :j’ai vécu . Parce qu’ils n’ont pas vécu.L'amour est le principe et la fin des choses ; il engendre la justice qui engendre la paix, qui engendre l'ordre, d'où naît le bonheur, lequel se résout en amour et ainsi, par constance à son principe, l'âme se ramène à ce principe et parcourt un cercle ineffable où l'amour est la récompense des efforts aimants opérés par obéissance au moteur amour.Mais l'amour, c'est autre chose. L'amour ne laisse aucun répit. L'amour est insomniaque. L'amour est une démultiplication. L'amour est rapide. L'amour, c'est demain. L'amour est un tsunami. L'amour est rouge sang.