Un État ne meurt pas, ce n'est qu'une forme qui se défait. Un faisceau qui se dénoue. Et il vient un moment où ce qui a été lié aspire à se délier, et la forme trop précise à rentrer dans l'indistinction.


un-État-ne-meurt-n'-qu'une-forme-se-dé-un-faisceau-se-dénoue-et-vient-un-moment-où-a-été-lié-aspire-à-se-délier-forme-précise-à
julien gracqunÉtatnemeurtn'estqu'uneformesedéfaitfaisceaudénouevientunmomentliéaspiredélierpréciserentrerl'indistinctionun ÉtatÉtat nene meurtmeurt pasce n'estn'est qu'unequ'une formeforme quiqui sese défaitun faisceaufaisceau quiqui sese dénoueil vientvient unun momentmoment oùété liélié aspireaspire àà sese délierla formeforme troptrop préciseprécise àà rentrerrentrer dansdans l'indistinctionun État neÉtat ne meurtne meurt pasce n'est qu'unen'est qu'une formequ'une forme quiforme qui sequi se défaitun faisceau quifaisceau qui sequi se dénoueet il vientil vient unvient un momentun moment oùmoment où cea été liéété lié aspirelié aspire àaspire à seà se délieret la formela forme tropforme trop précisetrop précise àprécise à rentrerà rentrer dansrentrer dans l'indistinction