Tout le monde se souvient des hommes illustres et personne ne se soucie des gens qui n’ont été rien, mais qui ont aimé, espéré et souffert. Ceux qui ont reçu humblement notre prêt-à-porter commun à leur naissance et qui l’ont traîné humblement jusqu’au terminus.


tout-monde-se-souvient-hommes-illustres-personne-ne-se-soucie-gens-nont-été-rien-ont-aimé-espéré-souffert-ceux-ont-reçu-humblement
Émile ajarmondesesouvienthommesillustrespersonnenesouciegensn’ontrienontaiméespérésouffertreuhumblementprêtàportercommunnaissancel’onttraînéjusqu’auterminusle mondemonde sese souvientsouvient desdes hommeshommes illustresillustres etet personnepersonne nene sese souciesoucie desdes gensgens quiqui n’ontn’ont étéété rienqui ontont aiméespéré etet souffertqui ontont reçureçu humblementhumblement notrecommun àleur naissancenaissance etqui l’ontl’ont traînétraîné humblementhumblement jusqu’aujusqu’au terminustout le mondele monde semonde se souvientse souvient dessouvient des hommesdes hommes illustreshommes illustres etillustres et personneet personne nepersonne ne sene se souciese soucie dessoucie des gensdes gens quigens qui n’ontqui n’ont étén’ont été rienmais qui ontqui ont aiméespéré et souffertceux qui ontqui ont reçuont reçu humblementreçu humblement notrecommun à leurà leur naissanceleur naissance etnaissance et quiet qui l’ontqui l’ont traînél’ont traîné humblementtraîné humblement jusqu’auhumblement jusqu’au terminus