Ton amitié m'a souvent fait souffrir; Soit mon ennemi, au nom de l'amitié.


ton-amitié-m'a-souvent-souffrir-soit-ennemi-nom-de-l'amitié
william blakeamitiém'asouventsouffrirsoitenneminomdel'amitiéton amitiéamitié m'am'a souventsouvent faitfait souffrirsoit monmon ennemiau nomnom dede l'amitiéton amitié m'aamitié m'a souventm'a souvent faitsouvent fait souffrirsoit mon ennemiau nom denom de l'amitiéton amitié m'a souventamitié m'a souvent faitm'a souvent fait souffrirau nom de l'amitiéton amitié m'a souvent faitamitié m'a souvent fait souffrir

Ton amitié m'a souvent fait souffrir; sois mon ennemi, au nom de l'amitié.Pour les coeurs corrompus l’amitié n’est point faite. - O tranquille amitié ! félicité parfaite, - Seul mouvement de l’âme où l’excès soit permis, - Corrige les défauts qu’en moi le ciel a mis ; - Compagne de mes pas dans toutes mes demeures, -Et dans tous les états, et dans toutes les heures, - Sans toi, tout homme est seul ; il peut par ton appui - Multiplier son être, et vivre dans autrui. -Amitié, don du ciel et passion du sage, -Amitié, que ton nom couronne cet ouvrage ; - Qu’il préside à mes vers comme il règne en mon coeur !.Je ne crois pas que l'amitié qui succède à l'amour soit une déperdition ou un accommodement parce que, dans ce cas, l'amitié ne subsisterait pas. Si l'amitié succède à l'amour c'est que l'amour était assez riche pour pouvoir devenir amitié.Une inclination, l’amour même, tout cela ne produit pas l’amitié. La vraie amitié, l’amitié qui agit et se révèle par des effets, consiste en ce que nous suivions la même voie dans la vie ; que mon ami favorise mes desseins et moi les siens, que nous marchions ensemble sans nous détourner, quelle que soit d’ailleurs notre manière de penser et de vivre.L'amour s'use beaucoup plus promptement que l'amitié. Car il est très rare que l'amour soit de longue durée ; et l'amitié, lorsqu'on a fait un choix heureux, peut subsister toute la vie. On dit communément qu'il faut jeune maîtresse et vieux amis.La trahison en amour, elle cautérise très vite. Il y a toujours un après. La trahison fait partie de la palette amoureuse. Elle a un rapport à l’ego, à la virilité, c’est tout. En amitié, il n’y a pas d’après. Mon rapport à l’amitié est un rapport de soldat, à la notion d’engagement. Il n’y a pas d’orgueil dans la déception de l’amitié. Il y a de la douleur pure.