Tant qu'on est deux, la vie est possible. Seul, il semble qu'on ne pourra plus la traîner. On renonce à tirer. C'est la première forme du désespoir. Plus tard on comprend que le devoir est une forme d'acceptations.


tant-qu'on-deux-vie-possible-seul-semble-qu'on-ne-pourra-plus-traîner-on-renonce-à-tirer-c'-première-forme-désespoir-plus-tard-on
victor hugotantqu'ondeuxviepossibleseulsemblenepourraplustraîneronrenoncetirerc'estpremièreformedésespoirplustardoncomprenddevoiruned'acceptationstant qu'onqu'on estest deuxla vievie estest possibleil semblesemble qu'onqu'on nene pourrapourra plusplus lala traîneron renoncerenonce àà tirerc'est lala premièrepremière formeforme dudu désespoirplus tardtard onon comprendcomprend quele devoirdevoir estest uneune formeforme d'acceptationstant qu'on estqu'on est deuxla vie estvie est possibleil semble qu'onsemble qu'on nequ'on ne pourrane pourra pluspourra plus laplus la traîneron renonce àrenonce à tirerc'est la premièrela première formepremière forme duforme du désespoirplus tard ontard on comprendon comprend quecomprend que leque le devoirle devoir estdevoir est uneest une formeune forme d'acceptations