Si les Hommes se font tuer à la guerre, les femmes se font tuer « à l'amour », mais c'est beaucoup moins glorieux !.


si-hommes-se-tuer-à-guerre-femmes-se-tuer-à-l'amour-c'-beaucoup-glorieux
louky bersianikhommessetuerguerrefemmesl'amourc'estbeaucoupglorieuxles hommeshommes sese fontfont tuertuer àla guerreles femmesfemmes sese fontfont tuertuer «à l'amourl'amour »mais c'estc'est beaucoupbeaucoup moinsmoins glorieuxglorieuxsi les hommesles hommes sehommes se fontse font tuerfont tuer àtuer à laà la guerreles femmes sefemmes se fontse font tuerfont tuer «tuer « à« à l'amourà l'amour »mais c'est beaucoupc'est beaucoup moinsbeaucoup moins glorieuxmoins glorieuxsi les hommes seles hommes se fonthommes se font tuerse font tuer àfont tuer à latuer à la guerreles femmes se fontfemmes se font tuerse font tuer «font tuer « àtuer « à l'amour« à l'amour »mais c'est beaucoup moinsc'est beaucoup moins glorieuxbeaucoup moins glorieuxsi les hommes se fontles hommes se font tuerhommes se font tuer àse font tuer à lafont tuer à la guerreles femmes se font tuerfemmes se font tuer «se font tuer « àfont tuer « à l'amourtuer « à l'amour »mais c'est beaucoup moins glorieuxc'est beaucoup moins glorieux

Si les hommes se font tuer à la guerre, les femmes se font tuer à l'amour, mais c'est beaucoup moins glorieux!Si les hommes se font tuer à la guerre, les femmes se font tuer à l'amour, mais c'est beaucoup moins glorieux !Le genre humain est divisé en deux factions : les hommes font la guerre offensive ; les femmes ne doivent faire que la guerre défensive. L'amour excite, agace les deux partis, et on en vient aux mains. L'amour se met dans la mêlée, en secouant son flambeau, mais bien différent des autres combats, celui-ci, loin de détruire les combattants, ne sert qu'à les multiplier.Dans une guerre d'idées, il est des gens qui se font tuer.La guerre: invention des hommes pour tuer ses enfants et faire pleurer les femmes.Temps : ce que les hommes essayent toujours de tuer, mais qui finit par les tuer.