Ooooh ! Il a les yeux de son papa ! Chéri, enlève les lui de la bouche.


ooooh-il-a-yeux-de-papa-chéri-enlève-lui-de-bouche
la famille addamsoooohyeuxdepapachérienlèveluiboucheoooohles yeuxyeux dede sonson papapapachérienlève lesles luilui dede lala bouchea les yeuxles yeux deyeux de sonde son papason papaenlève les luiles lui delui de lade la boucheil a les yeuxa les yeux deles yeux de sonyeux de son papade son papaenlève les lui deles lui de lalui de la boucheil a les yeuxil a les yeux dea les yeux de sonles yeux de son papayeux de son papaenlève les lui de lales lui de la bouche

Ooooh ! Il a les yeux de son papa ! Chéri, enlève les lui de la bouche...On lui a fourré un gant de toilette dans la bouche, il a les yeux exorbités. Inutile d'être Sherlock Holmes pour comprendre qu'ils lui ont tranché les mains et l'ont laissé se vider de son sang.Papa, papa, il n'y eut pas entre nous Papa, papa, de tendresse ou de mots doux Pourtant on s'aimait, bien qu'on ne se l'avouât pas Papa, papa, papa, papa.On travaille, on file, on s'efforce : tout comme le lis. Mais, comme lui, on suit, au milieu de tout, son chemin de vie, et on le suit seul. De même pour l'amour. Là aussi on suit son chemin, joyeusement seul parmi toutes les merveilles de la communion, enlevé, sur les vents, mais jamais enlevé loin de soi-même.Trois tomates se baladent dans l'avenue. papa tomate, maman tomate. Bébé tomate traîne, regarde les belles nanas. papa tomate se met en rage, lui balance une claque et lui dit : « Qu'est ce' t'as t'es tout rouge ? ».Les yeux dans les yeux, il prit son sourire et le lui rendit.