On ne fait la guerre que pour conclure la paix : donc, entre le soldat de la guerre et le soldat de la paix, la seule différence que j'aperçoive, c'est que le soldat de la paix prend le chemin le plus court ; il arrive au but tout de suite, il arrive à la paix sans traverser la guerre.


on-ne-guerre-conclure-paix-entre-soldat-de-guerre-soldat-de-paix-seule-différence-j'aperçoive-c'-soldat-de-paix-prend-chemin-plus
emile de girardinonneguerreconclurepaixentresoldatdepaixseuledifférencej'aperoivec'estprendcheminpluscourtarrivebutsuitetraverserguerreon nene faitla guerreguerre quepour conclureconclure lala paixpaixentre lele soldatsoldat dede lala guerreguerre etle soldatsoldat dede lala paixla seuleseule différencedifférence queque j'aperçoivec'est quele soldatsoldat dede lala paixpaix prendprend lele cheminchemin lele plusplus courtcourtil arrivearrive auau butbut touttout dede suiteil arrivearrive àla paixpaix sanssans traversertraverser lala guerreon ne faitne fait lafait la guerrela guerre queguerre que pourque pour conclurepour conclure laconclure la paixla paixentre le soldatle soldat desoldat de lade la guerrela guerre etguerre et leet le soldatle soldat desoldat de lade la paixla seule différenceseule différence quedifférence que j'aperçoivec'est que leque le soldatle soldat desoldat de lade la paixla paix prendpaix prend leprend le cheminle chemin lechemin le plusle plus courtplus courtil arriveil arrive auarrive au butau but toutbut tout detout de suiteil arrive àarrive à laà la paixla paix sanspaix sans traversersans traverser latraverser la guerre

Les guerres surviennent toujours entre deux états de paix. Alors, supprimons la paix et nous n'aurons plus de guerre.
les-guerres-surviennent-toujours-entre-deux-états-de-paix-alors-supprimons-paix-n'aurons-plus-de-guerre