Nous faisons à l’état de veille ce que nous faisons en rêve : nous commençons par inventer et imaginer l’homme que nous fréquentons — et nous l’oublions aussitôt.


nous-faisons-à-létat-de-veille-faisons-rêve-commençons-inventer-imaginer-lhomme-fréquentons-loublions-aussitôt
friedrich nietzschefaisonsl’étatdeveillerêvecommenonsinventerimaginerl’hommefréquentonsl’oublionsaussitôtnous faisonsfaisons àà l’étatl’état dede veilleveille cenous faisonsfaisons enen rêverêvenous commençonscommençons parpar inventerinventer etet imaginerimaginer l’hommel’homme quenous fréquentonsfréquentons —nous l’oublionsl’oublions aussitôtnous faisons àfaisons à l’étatà l’état del’état de veillede veille ceveille ce queque nous faisonsnous faisons enfaisons en rêveen rêvenous commençonsnous commençons parcommençons par inventerpar inventer etinventer et imagineret imaginer l’hommeimaginer l’homme quel’homme que nousque nous fréquentonsnous fréquentons —fréquentons — etet nous l’oublionsnous l’oublions aussitôt