Notre monde vient d'en trouver un autre, cet autre monde ne fera qu'entrer en lumière quand le nôtre en sortira


notre-monde-vient-d'-trouver-un-cet-monde-ne-fera-qu'entrer-lumière-nôtre-sortira
michel de montaignemondevientd'entrouveruncetneferaqu'entrerlumièrenôtresortiranotre mondemonde vientvient d'end'en trouvertrouver unun autrecet autreautre mondemonde nene ferafera qu'entrerqu'entrer enen lumièrelumière quandle nôtrenôtre enen sortiranotre monde vientmonde vient d'envient d'en trouverd'en trouver untrouver un autrecet autre mondeautre monde nemonde ne ferane fera qu'entrerfera qu'entrer enqu'entrer en lumièreen lumière quandlumière quand lequand le nôtrele nôtre ennôtre en sortiranotre monde vient d'enmonde vient d'en trouvervient d'en trouver und'en trouver un autrecet autre monde neautre monde ne feramonde ne fera qu'entrerne fera qu'entrer enfera qu'entrer en lumièrequ'entrer en lumière quanden lumière quand lelumière quand le nôtrequand le nôtre enle nôtre en sortiranotre monde vient d'en trouvermonde vient d'en trouver unvient d'en trouver un autrecet autre monde ne feraautre monde ne fera qu'entrermonde ne fera qu'entrer enne fera qu'entrer en lumièrefera qu'entrer en lumière quandqu'entrer en lumière quand leen lumière quand le nôtrelumière quand le nôtre enquand le nôtre en sortira

Notre monde vient d’en trouver un autre, cet autre monde ne fera qu’entrer en lumière quand le nôtre en sortira.La cause de notre attachement à notre Dieu ici-bas n’est pas, comme le croient les Occidentaux, le fait que nous soyons aussi pauvres, c’est notre insatiable curiosité à l’égard de notre raison d’être dans ce monde et de ce qu’il y a dans l’autre monde.Notre vision du monde, notre façon d'aborder l'autre, notre manière de nous comporter dans notre vie sociale, tout cela est religieux.Le langage est notre corps et notre air, notre monde et notre pensée, notre perception et notre inconscient même.Ce que l’on appelle « amour » naît du réenforcement de l’action gratifiante autorisée par un autre être situé dans notre espace opérationnel et le mal d’amour résulte du fait que cet être peut refuser d’être notre objet gratifiant ou devenir celui d’un autre, se soustrayant ainsi plus ou moins complètement notre action. Ce refus ou ce partage blesse l’image idéale que l’on se fait de soi, blesse notre narcissisme et initie soit la dépression, soit l’agressivité, soit le dénigrement de l’être aimé.On cherche souvent le bonheur à l'autre bout du monde, pour finalement le retrouver sur le seuil de notre porte quand on revient chez-soi.