Malheur aux hommes insensés qui suivent leur propre esprit et ne voient rien au delà de lui.


malheur-aux-hommes-insensés-suivent-propre-esprit-ne-rien-delà-de-lui
alphonse de châteaubriantmalheurauxhommesinsenséssuiventpropreespritneriendelàdeluimalheur auxaux hommeshommes insensésinsensés quiqui suiventsuivent leurleur proprepropre espritesprit etet nene voientvoient rienrien auau delàdelà dede luimalheur aux hommesaux hommes insenséshommes insensés quiinsensés qui suiventqui suivent leursuivent leur propreleur propre espritpropre esprit etesprit et neet ne voientne voient rienvoient rien aurien au delàau delà dedelà de luimalheur aux hommes insensésaux hommes insensés quihommes insensés qui suiventinsensés qui suivent leurqui suivent leur propresuivent leur propre espritleur propre esprit etpropre esprit et neesprit et ne voientet ne voient rienne voient rien auvoient rien au delàrien au delà deau delà de luimalheur aux hommes insensés quiaux hommes insensés qui suiventhommes insensés qui suivent leurinsensés qui suivent leur proprequi suivent leur propre espritsuivent leur propre esprit etleur propre esprit et nepropre esprit et ne voientesprit et ne voient rienet ne voient rien aune voient rien au delàvoient rien au delà derien au delà de lui

Ainsi parle le Seigneur, l' Éternel; Malheur aux prophètes insensés, qui suivent leur propre esprit et qui ne voient rien!Idiots et les fous ne voient que leur propre esprit.La meilleure manière d’élever les princes serait, je crois, de leur faire connaître familièrement un grand nombre d’hommes de tout caractère et de tout état ; leur malheur ordinaire est de ne point connaître leur peuple On est toujours masqué autour d’eux, quand ils sont les maîtres ; ils voient beaucoup de sujets, mais ne voient point d’hommes De là, le mauvais choix des favoris et des ministres, qui flétrit la gloire des princes, et ruine les peuples.A quoi bon pleurer sur ce qui aurait pu être ?... Les hommes sont-ils donc les artisans de leur propre malheur ? Peuvent-ils se soustraire aux forces du destin ?A quoi bon pleurer sur ce qui aurait pu être?... Les hommes sont-ils donc les artisans de leur propre malheur? Peuvent-ils se soustraire aux forces du destin?Certaines personnes écoutent et n'entendent pas, elles ne suivent que leur propre idée. Il yen a qui sont au milieu de la société à l'état de monologue incessant de l'esprit et de la parole. Ce sont les pestes de la conversation.