L’idée de défaut naît de l’excès de désirs. La conscience du mal serait impossible sans l’agitation de volontés insatisfaites. Vivent dans le bien ceux qui veulent peu, et dont le désir est compatible avec les dimensions de la vie. Si une ambition dévorante te ronge, l’univers est insuffisant : il est chute, il est mal.


lidée-de-défaut-naît-de-lexcès-de-désirs-la-conscience-mal-serait-impossible-lagitation-de-volontés-insatisfaites-vivent-bien-veulent
emil michel cioranl’idéededéfautnaîtl’excèsdésirsconsciencemalseraitimpossiblel’agitationvolontésinsatisfaitesviventbienveulentdontdésircompatibledimensionsvieuneambitiondévoranteterongel’universinsuffisantchutemall’idée dede défautdéfaut naîtnaît dede l’excèsl’excès dede désirsla conscienceconscience dudu malmal seraitserait impossibleimpossible sanssans l’agitationl’agitation dede volontésvolontés insatisfaitesvivent dansle bienbien ceuxqui veulentveulent peuet dontdont lele désirdésir estest compatiblecompatible avecles dimensionsdimensions dede lala viesi uneune ambitionambition dévorantedévorante tete rongel’univers estest insuffisantinsuffisantest chuteest mall’idée de défautde défaut naîtdéfaut naît denaît de l’excèsde l’excès del’excès de désirsla conscience duconscience du maldu mal seraitmal serait impossibleserait impossible sansimpossible sans l’agitationsans l’agitation del’agitation de volontésde volontés insatisfaitesvivent dans ledans le bienle bien ceuxbien ceux quiceux qui veulentqui veulent peuet dont ledont le désirle désir estdésir est compatibleest compatible aveccompatible avec lesavec les dimensionsles dimensions dedimensions de lade la viesi une ambitionune ambition dévoranteambition dévorante tedévorante te rongel’univers est insuffisantest insuffisantil est chuteil est mal

L'argent, écrit Cioran, a ruiné le monde. Pendant des milliards d'années, il n'y a pas de mal dans l'univers. Le mal naît avec la pensée. Il prospère avec l'argent. -Jean d'Ormesson
l'argent-écrit-cioran-a-ruiné-monde-pendant-milliards-d'années-n'y-a-de-mal-l'univers-le-mal-naît-pensée-il-prospère-l'argent