Les plaintes excitent plutôt les passions à nous offenser que la compassion à nous consoler.


les-plaintes-excitent-plutôt-passions-à-offenser-compassion-à-consoler
baltasar gracianplaintesexcitentplutôtpassionsoffensercompassionconsolerles plaintesplaintes excitentexcitent plutôtplutôt lesles passionspassions ànous offenseroffenser quela compassioncompassion ànous consolerles plaintes excitentplaintes excitent plutôtexcitent plutôt lesplutôt les passionsles passions àpassions à nousà nous offensernous offenser queoffenser que laque la compassionla compassion àcompassion à nousà nous consolerles plaintes excitent plutôtplaintes excitent plutôt lesexcitent plutôt les passionsplutôt les passions àles passions à nouspassions à nous offenserà nous offenser quenous offenser que laoffenser que la compassionque la compassion àla compassion à nouscompassion à nous consolerles plaintes excitent plutôt lesplaintes excitent plutôt les passionsexcitent plutôt les passions àplutôt les passions à nousles passions à nous offenserpassions à nous offenser queà nous offenser que lanous offenser que la compassionoffenser que la compassion àque la compassion à nousla compassion à nous consoler

Il y a deux sortes de passions: les passions que nous avons et les passions qui nous ont. On triomphe quelquefois des premières.Il y a deux sortes de passions : les passions que nous avons et les passions qui nous ont. On triomphe quelquefois des premières.Il ne faut pas s’offenser que les autres nous cachent la vérité puisque nous nous la cachons si souvent nous-mêmes.Il ne faut pas s'offenser que les autres nous cachent la vérité, puisque nous nous la cachons si souvent à nous-mêmes.Il ne faut pas s'offenser que les autres nous cachent la vérité, puisque nous nousla cachons si souvent à nous-mêmes.En Europe au moins, et en France, nous sommes à la fin de l'été. L'hiver nous fait peur. En matière de langue, de culture, de commerce, de puissance, nous menons des batailles d'arrière-garde. On a le droit de se consoler, de se dire avec mélancolie qu'il y a de belles journées dans les temps de déclin. Nous pouvons encore espérer de jolis livres, des passions, de grandes amours, et même des coups de génie. Je m'efforce, comme je peux, de tenir en équilibre entre fidélité et ironie.