Les hommes sont violents à force de désir. Ce désir est une perte. Il est sans échange. Il va du tout au rien. Il naît de l'ennui. Il naît du fantasme. Il est sec et permanent.


les-hommes-violents-à-force-de-désir-ce-désir-une-perte-il-échange-il-va-rien-il-naît-de-l'ennui-il-naît-fantasme-il-sec
nina bouraouihommesviolentsforcededésirdésiruneperteéchangevariennaîtl'ennuifantasmesecpermanentles hommeshommes sontsont violentsviolents àà forceforce dede désirce désirdésir estest uneune pertesans échangeil vava duau rienil naîtnaît dede l'ennuiil naîtnaît dudu fantasmeest secsec etet permanentles hommes sonthommes sont violentssont violents àviolents à forceà force deforce de désirce désir estdésir est uneest une perteest sans échangeil va duva du touttout au rienil naît denaît de l'ennuiil naît dunaît du fantasmeil est secest sec etsec et permanent

Le désir qui naît de la joie est plus fort, toutes circonstances égales d'ailleurs, que le désir qui naît de la tristesse. -Jean-Paul Sartre
le-désir-naît-de-joie-plus-fort-toutes-circonstances-égales-d'ailleurs-désir-naît-de-tristesse