Les gens vertueux se vengent souvent des contraintes qu'ils s'imposent par l'ennui qu'ils inspirent.


les-gens-vertueux-se-vengent-souvent-contraintes-qu'-s'imposent-l'ennui-qu'-inspirent
gustave le bongensvertueuxsevengentsouventcontraintesqu'ilss'imposentl'ennuiinspirentles gensgens vertueuxvertueux sese vengentvengent souventsouvent desdes contraintescontraintes qu'ilsqu'ils s'imposents'imposent parpar l'ennuil'ennui qu'ilsqu'ils inspirentles gens vertueuxgens vertueux severtueux se vengentse vengent souventvengent souvent dessouvent des contraintesdes contraintes qu'ilscontraintes qu'ils s'imposentqu'ils s'imposent pars'imposent par l'ennuipar l'ennui qu'ilsl'ennui qu'ils inspirentles gens vertueux segens vertueux se vengentvertueux se vengent souventse vengent souvent desvengent souvent des contraintessouvent des contraintes qu'ilsdes contraintes qu'ils s'imposentcontraintes qu'ils s'imposent parqu'ils s'imposent par l'ennuis'imposent par l'ennui qu'ilspar l'ennui qu'ils inspirentles gens vertueux se vengentgens vertueux se vengent souventvertueux se vengent souvent desse vengent souvent des contraintesvengent souvent des contraintes qu'ilssouvent des contraintes qu'ils s'imposentdes contraintes qu'ils s'imposent parcontraintes qu'ils s'imposent par l'ennuiqu'ils s'imposent par l'ennui qu'ilss'imposent par l'ennui qu'ils inspirent

Les écrivains qui disent qu'ils ne s'inspirent de personne mentent, mais ils ont bien raison de le faire : ils s'épargnent ainsi quantité d'ennuis. -Joël Dicker
les-écrivains-disent-qu'-ne-s'inspirent-de-personne-mentent-ont-bien-raison-de-faire-s'épargnent-ainsi-quantité-d'ennuis