Les gens pensent qu'une âme soeur est leur association parfaite, et tout le monde lui court après. En fait, l'âme soeur, la vraie, est un miroir, c'est la personne qui te montre tout ce qui t'entrave, qui t'amène à te contempler toi-même afin que tu puisses changer des choses dans ta vie.


les-gens-pensent-qu'une-âme-soeur-association-parfaite-monde-lui-court-après-en-l'âme-soeur-vraie-un-miroir-c'-personne-te-montre
mangegenspensentqu'uneâmesoeurassociationparfaitemondeluicourtaprèsl'âmesoeurvraieunmiroirc'estpersonnetemontret'entravet'amènecontemplertoimêmeafinpuisseschangerchosesvieles gensgens pensentpensent qu'unequ'une âmeâme soeursoeur estleur associationassociation parfaitele mondemonde luilui courtcourt aprèsl'âme soeurla vraieest unun miroirc'est lala personnepersonne quiqui tete montremontre toutqui t'entravequi t'amènet'amène àà tete contemplerafin quetu puissespuisses changerchanger desdes choseschoses dansta vieles gens pensentgens pensent qu'unepensent qu'une âmequ'une âme soeurâme soeur estsoeur est leurest leur associationleur association parfaitetout le mondele monde luimonde lui courtlui court aprèsest un miroirc'est la personnela personne quipersonne qui tequi te montrete montre toutmontre tout cece qui t'entravequi t'amène àt'amène à teà te contemplerafin que tuque tu puissestu puisses changerpuisses changer deschanger des chosesdes choses danschoses dans tadans ta vie

Tout le monde a une seule et unique âme soeur. La balle unique. Et quand on a de la chance, cet âme soeur on la rencontre. Et quand c'est fait, quand on est frappé au coeur par cette balle, il n'y a plus personne qui compte. Quoi qu'il arrive. .. . mort, divorce, infidélités, peu importe. .. personne n'arrive à la cheville de l'âme soeur.Tout le monde a une seule et unique âme soeur. Et quand on a de la chance, on la rencontre. Et quand c'est fait, quand on est frappé au coeur, il n'y a plus personne qui compte.Tout le monde court après sa jeunesse. A douze ans, on court après un cerf-volant. Puis, on court après son âme d'enfant.Derek est l'homme de ma vie ; toi tu es mon âme soeur.La fonction sociale – on pourrait même dire biologique – des écrivains et de tous les artistes créateurs est facile à définir. Leur ambition vise à enrichir ou au moins à modifier ce « bruissement » mythologique, ce bain d'images dans lequel vivent leurs contemporains et qui est l'oxygène de l'âme. Généralement ils n'y parviennent que par petites touches insensibles […] Mais il arrive aussi que l'écrivain frappant un grand coup métamorphose l'âme de ses contemporains et de leur postérité d'une façon foudroyante. Ainsi Jean-Jacques Rousseau inventant la beauté des montagnes, considérées depuis des millénaires comme une horrible anticipation de l'Enfer. Avant lui tout le monde s'accordait à les trouver affreuses. Après lui leur beauté paraît évidente. Il a réussi au suprême degré, c'est-à-dire au point de s'effacer lui-même devant sa trouvaille.Souvent les gens confondent le désir et l'amour. Ils se sont fourvoyés dans des histoires inutiles, ont dilué leur identité, leurs valeurs dans de stupides aventures ou dans des idées trompeuses. Ils se sont perdus et, par là même, ont corrompu cette capacité d'entendre leur âme, de distinguer l'image de leur double. Dès lors, ils se trompent de vie, de route et de personne. Ils rencontrent un homme, une femme et, pour toutes sortes de mauvaises raisons, pensent qu'il s'agit de l'être qui leur est destiné.