Les gens passent leur vie à chercher le bonheur. L'ironie, c'est qu'il n'y a qu'à regarder à l'intérieur de soi pour le trouver.


les-gens-passent-vie-à-chercher-bonheur-l'ironie-c'-qu'-n'y-a-qu'à-regarder-à-l'intérieur-de-soi-trouver
ramona l. andersongenspassentviechercherbonheurl'ironiec'estqu'iln'yqu'àregarderl'intérieurdesoitrouverles gensgens passentpassent leurleur vievie àà chercherchercher lele bonheurc'est qu'ilqu'il n'yqu'à regarderregarder àà l'intérieurl'intérieur dede soisoi pourle trouverles gens passentgens passent leurpassent leur vieleur vie àvie à chercherà chercher lechercher le bonheurc'est qu'il n'yn'y a qu'àa qu'à regarderqu'à regarder àregarder à l'intérieurà l'intérieur del'intérieur de soide soi poursoi pour lepour le trouverles gens passent leurgens passent leur viepassent leur vie àleur vie à cherchervie à chercher leà chercher le bonheurqu'il n'y a qu'àn'y a qu'à regardera qu'à regarder àqu'à regarder à l'intérieurregarder à l'intérieur deà l'intérieur de soil'intérieur de soi pourde soi pour lesoi pour le trouverles gens passent leur viegens passent leur vie àpassent leur vie à chercherleur vie à chercher levie à chercher le bonheurc'est qu'il n'y a qu'àqu'il n'y a qu'à regardern'y a qu'à regarder àa qu'à regarder à l'intérieurqu'à regarder à l'intérieur deregarder à l'intérieur de soià l'intérieur de soi pourl'intérieur de soi pour lede soi pour le trouver

Les gens passent leur vie à chercher le bonheur. L’ironie, c’est qu’il n’y a qu’à regarder à l’intérieur de soi pour le trouver.Pour beaucoup de gens, le bonheur est une grosse chose imaginaire et compacte, qu'ils veulent trouver tout d'une pièce ; c'est un diamant gros comme une maison, qu'ils passent leur vie à chercher et à poursuivre au hasard. Ils sont comme un horticulteur de ma connaissance qui ne rêve que de trouver une rose bleue, rose que j'ai un peu cherchée moi-même, et qui est plus déraisonnable à espérer que le diamant dont je vous parlais tout à l'heure. Le bonheur n'est pas une rose bleue, le bonheur est l'herbe des pelouses, le liseron des champs, le rosier des haies, un mot, un chant, n'importe quoi.Peut-être connais-tu des gens de ton entourage qui ne peuvent se regarder eux-mêmes qu’à une certaine distance pour se trouver supportables, séduisants et toniques ; la connaissance de soi est une chose à leur déconseiller.Les êtres sensibles et intelligents, qui passent leur temps à aider les autres, n'ont peut-être jamais le temps de chercher le bonheur pour eux-mêmes.Ne pas juger les gens par leur apparence, essayez de regarder à l' intérieur de leur cœur. Voilà où vous trouverez la vraie personne.La vie est courte, même pour ceux qui passent leur temps à la trouver longue.