Le désir qui naît de la joie est plus fort que le désir qui naît de la tristesse.


le-désir-naît-de-joie-plus-fort-désir-naît-de-tristesse
baruch spinozadésirnaîtdejoieplusforttristessele désirdésir quiqui naîtnaît dede lala joiejoie estest plusplus fortfort quele désirdésir quiqui naîtnaît dede lala tristessele désir quidésir qui naîtqui naît denaît de lade la joiela joie estjoie est plusest plus fortplus fort quefort que leque le désirle désir quidésir qui naîtqui naît denaît de lade la tristessele désir qui naîtdésir qui naît dequi naît de lanaît de la joiede la joie estla joie est plusjoie est plus fortest plus fort queplus fort que lefort que le désirque le désir quile désir qui naîtdésir qui naît dequi naît de lanaît de la tristessele désir qui naît dedésir qui naît de laqui naît de la joienaît de la joie estde la joie est plusla joie est plus fortjoie est plus fort queest plus fort que leplus fort que le désirfort que le désir quique le désir qui naîtle désir qui naît dedésir qui naît de laqui naît de la tristesse

Le désir qui naît de la joie est plus fort, toutes circonstances égales d'ailleurs, que le désir qui naît de la tristesse. -Jean-Paul Sartre
le-désir-naît-de-joie-plus-fort-toutes-circonstances-égales-d'ailleurs-désir-naît-de-tristesse