La volonté ne consent au mal que par crainte de tomber dans un mal plus grand.


la-volonté-ne-consent-mal-crainte-de-tomber-un-mal-plus-grand
dantevolonténeconsentmalcraintedetomberunplusgrandla volontévolonté nene consentconsent auau malmal quepar craintecrainte dede tombertomber dansdans unun malmal plusplus grandla volonté nevolonté ne consentne consent auconsent au malau mal quemal que parque par craintepar crainte decrainte de tomberde tomber danstomber dans undans un malun mal plusmal plus grandla volonté ne consentvolonté ne consent aune consent au malconsent au mal queau mal que parmal que par crainteque par crainte depar crainte de tombercrainte de tomber dansde tomber dans untomber dans un maldans un mal plusun mal plus grandla volonté ne consent auvolonté ne consent au malne consent au mal queconsent au mal que parau mal que par craintemal que par crainte deque par crainte de tomberpar crainte de tomber danscrainte de tomber dans unde tomber dans un maltomber dans un mal plusdans un mal plus grand

La volonté absolue ne consent pas au mal ; mais la volonté y consent dans la mesure où elle craint, par refus, de tomber dans un plus grand malheur. -Dante
la-volonté-absolue-ne-consent-mal-volonté-y-consent-mesure-où-craint-refus-de-tomber-un-plus-grand-malheur
La volonté absolue ne consent pas au mal; mais la volonté y consent dans la mesure où elle craint, par refus, de tomber dans un plus grand malheur. -Dante
la-volonté-absolue-ne-consent-mal-volonté-y-consent-mesure-où-craint-refus-de-tomber-un-plus-grand-malheur
Personne, voyant le mal, ne le choisit, mais attiré par l'appât d'un bien par un mal plus grand que celui-ci, l'on est pris au piège. -épicure
personne-voyant-mal-ne-choisit-attiré-l'appât-d'un-bien-un-mal-plus-grand-celui-l'on-pris-piège