La passion aveugle ne m'attire pas : je veux l'amour puissant mais clairvoyant, ayant conscience de sa valeur et de sa durée. Dans la relation amoureuse je fuis l'éruption d'un volcan où l'amour s'enflamme d'un rien, je recherche uniquement le rayonnement limpide et immortel d'une étoile.


la-passion-aveugle-ne-m'attire- -veux-l'amour-puissant-clairvoyant-ayant-conscience-de-valeur-de-durée-dans-relation-amoureuse-fuis
henri-frédéric amielpassionaveuglenem'attirepas veuxl'amourpuissantclairvoyantayantconsciencedevaleurduréerelationamoureusefuisl'éruptiond'unvolcans'enflammerienrechercheuniquementrayonnementlimpideimmorteld'uneétoilela passionpassion aveugleaveugle nene m'attirem'attire pas je veuxveux l'amourl'amour puissantpuissant maismais clairvoyantayant conscienceconscience dede sasa valeurvaleur etet dede sasa duréela relationrelation amoureuseamoureuse jeje fuisfuis l'éruptionl'éruption d'und'un volcanvolcan oùoù l'amourl'amour s'enflammes'enflamme d'und'un rienje rechercherecherche uniquementuniquement lele rayonnementrayonnement limpidelimpide etet immortelimmortel d'uned'une étoilela passion aveuglepassion aveugle neaveugle ne m'attirene m'attire pas je veux l'amourveux l'amour puissantl'amour puissant maispuissant mais clairvoyantayant conscience deconscience de sade sa valeursa valeur etvaleur et deet de sade sa duréedans la relationla relation amoureuserelation amoureuse jeamoureuse je fuisje fuis l'éruptionfuis l'éruption d'unl'éruption d'un volcand'un volcan oùvolcan où l'amouroù l'amour s'enflammel'amour s'enflamme d'uns'enflamme d'un rienje recherche uniquementrecherche uniquement leuniquement le rayonnementle rayonnement limpiderayonnement limpide etlimpide et immortelet immortel d'uneimmortel d'une étoile

L'amour ne doit pas prier, dit-elle, mais il ne doit pas exiger non plus. L'amour doit être assez puissant pour devenir une certitude. Alors, au lieu d'être attiré, il attire.La durée amoureuse n'est pas une durée. Le temps passé dans l'amour n'est pas du temps, mais de la lumière, un roseau de lumière, un duvet de silence, une neige de chair douce.La recherche de l' amour est pas dans la recherche d'une autre personne, mais de trouver l'amour en vous - même.Je ne sais pas si l'amour rend aveugle mais j'ai pu croire que la solitude rend clairvoyant.Le génie n'est compris que par le génie, une noble nature, que par celle qui lui ressemble ; cependant une noble nature reconnaît de suite, et encore plus vivement, une nature ignoble ; — le clairvoyant comprend l'aveugle, mais l'aveugle ne comprend pas le clairvoyant.Reste l'amour qui nous enlève de tout, sans nous sauver de rien. La solitude est en nous comme une lame, profondément enfoncée dans les chairs. On ne pourrait nous l'enlever sans nous tuer aussitôt. L'amour ne révoque pas la solitude. Il la parfait. Il lui ouvre tout l'espace pour brûler. L'amour n'est rien de plus que cette brûlure, comme au blanc d'une flamme. Une éclaircie dans le sang. Une lumière dans le souffle. Rien de plus. Et pourtant il me semble que tout une vie serait légère, penchée sur ce rien. Légère, limpide : l'amour n'assombrit pas ce qu'il aime. Il ne l'assombrit pas parce qu'il ne cherche pas à le prendre. Il le touche sans le prendre. Il le laisse aller et venir. Il le regarde s'éloigner, d'un pas si fin qu'on ne l'entend pas mourir : éloge du peu, louange du faible. L'amour s'en vient, l'amour s'en va. Toujours à son heure, jamais à la vôtre.