La mort n'est rien. C'est le corps qui meurt. L'essentiel, c'est l'esprit. L'esprit vit. On ne peut pas détruire l'esprit.


la-mort-n'-rien-c'-corps-meurt-l'essentiel-c'-l'esprit-l'esprit-vit-on-ne-détruire-l'esprit
melvin gallantmortn'estrienc'estcorpsmeurtl'essentielc'estl'espritl'espritvitonnedétruirela mortmort n'estn'est rienc'est lele corpscorps quiqui meurtc'est l'espritl'esprit viton nene peutpas détruiredétruire l'espritla mort n'estmort n'est rienc'est le corpsle corps quicorps qui meurton ne peutne peut paspeut pas détruirepas détruire l'espritla mort n'est rienc'est le corps quile corps qui meurton ne peut pasne peut pas détruirepeut pas détruire l'espritc'est le corps qui meurton ne peut pas détruirene peut pas détruire l'esprit

La beauté de l'esprit donne de l'admiration, celle de l'âme procure l'estime, et celle du corps inspire l'amour. L'esprit, il est vrai, peut causer des passions, mais le corps recueille le profit des passions que l'esprit a inspirées.Le corps est l'instrument de l'esprit, mais l'esprit n'est lui-même que l'esclave des passions du corps. Comment peut-on alors tendre vers l'autre?La mort de l'esprit est la cessation de sa communication avec Dieu. La mort du corps est la coupure de la communication entre l' esprit et le corps.Ce n'est pas sans raison qu'on applique aux esprits des expressions tirées des propriétés des corps, et qu'on dit un esprit léger, un esprit superficiel, un esprit profond. L'esprit léger ne voit dans les objets que des points et des lignes ; l'esprit superficiel en voit la surface ; l'esprit profond en embrasse les trois dimensions et en pénètre la solidité.Le corps ne peut subsister sans l'esprit, mais l'esprit n'a nul besoin de corps.Le corps ne peut subsister sans l’esprit, mais l’esprit n’a nul besoin de corps.