La laideur est moins horrible chez un démon que chez une femme.


la-laideur-horrible-chez-un-dé-chez-une-femme
william shakespearelaideurhorriblechezundémonunefemmela laideurlaideur estmoins horriblehorrible chezchez unun démondémon queque chezchez uneune femmela laideur estlaideur est moinsest moins horriblemoins horrible chezhorrible chez unchez un démonun démon quedémon que chezque chez unechez une femmela laideur est moinslaideur est moins horribleest moins horrible chezmoins horrible chez unhorrible chez un démonchez un démon queun démon que chezdémon que chez uneque chez une femmela laideur est moins horriblelaideur est moins horrible chezest moins horrible chez unmoins horrible chez un démonhorrible chez un démon quechez un démon que chezun démon que chez unedémon que chez une femme

Il est bien connu que l'âme féminine est beaucoup plus unie que celle de l'homme ; c'est-à-dire que dans l'âme féminine les éléments se trouvent moins séparés les uns des autres que chez l'homme. Ainsi la dissociation entre le plaisir sexuel et l'attachement ou la passion est-elle moins fréquente que chez l'homme. Chez la femme, le plaisir sexuel ne s'éveille pas sans la passion, aussi facilement que chez nous.La difformité est moins horrible encore dans le démon que dans la femme.Il y a une divinité horrible, tragique, exécrable, païenne. Cette divinité s'appelait Moloch chez les Hébreux et Teutatès chez les Celtes; elle s'appelle à présent la Peine de Mort.L'instinct, cette raison divine, infaillible chez les animaux privés de liberté, est bien moins sûr chez l'homme, à cause d'une infiltration insensible de la raison et de la liberté. Chez la femme, cet odorat intérieur, cette ouïe mystérieuse, cette vue occulte, ce goût moral, ce tact intellectuel, cette raison latente, cette voix de Dieu qui lui parle à l'oreille qu'on appelle instinct et sentiment ont une supériorité incontestable qui fait de la femme la sagesse de l'homme.La dissimulation est innée chez la femme, chez la plus fine, comme chez la plus sotte. Il lui est aussi naturel d’en user en toute occasion qu’à un animal attaqué de se défendre aussitôt avec ses armes naturelles ; et en agissant ainsi, elle a jusqu’à un certain point conscience de ses droits : ce qui fait qu’il est presque impossible de rencontrer une femme absolument véridique et sincère.Les mêmes passions sont d’une allure différente chez l’homme et chez la femme : c’est pourquoi l’homme et la femme ne cessent de se mal com­prendre.