La justice consiste à mesurer la peine et la faute, et l'extrême justice est une injure.


la-justice-consiste-à-mesurer-peine-faute-l'extrême-justice-une-injure
montesquieujusticeconsistemesurerpeinefautel'extrêmeuneinjurela justicejustice consisteconsiste àà mesurermesurer lala peinepeine etla fauteet l'extrêmel'extrême justicejustice estest uneune injurela justice consistejustice consiste àconsiste à mesurerà mesurer lamesurer la peinela peine etpeine et laet la fauteet l'extrême justicel'extrême justice estjustice est uneest une injurela justice consiste àjustice consiste à mesurerconsiste à mesurer laà mesurer la peinemesurer la peine etla peine et lapeine et la fauteet l'extrême justice estl'extrême justice est unejustice est une injurela justice consiste à mesurerjustice consiste à mesurer laconsiste à mesurer la peineà mesurer la peine etmesurer la peine et lala peine et la fauteet l'extrême justice est unel'extrême justice est une injure

Une extrême justice est souvent une injure.La magnanimité consiste à rendre justice et à ne pas demander justice.Justice extrême est extrême injustice.Les balances de la justice trébuchent; et pourtant l'on dit: raide comme la justice. La justice serait-elle ivre?Sans doute il est une justice universelle émanée de la raison seule ; mais cette justice pour être admise entre nous doit être réciproque. À considérer humainement les choses, faute de sanctions naturelles les lois de la justice sont vaines parmi les hommes ; elles ne font que le bien du méchant et le mal du juste, quand celui-ci les observe avec tout le monde sans que personne les observe avec lui. Il faut donc des conventions et des lois pour unir les droits aux devoirs et ramener la justice à son objet.La vengeance est une sorte de justice sauvage et barbare. Plus elle est naturelle, plus les lois doivent prendre peine à l'extirper. Car, à la vérité, la première injure offense la loi, mais la vengeance semble la destituer tout-à-fait et se mettre à sa place. Au fond, en se vengeant, on n'est tout au plus que l'égal de son ennemi.