La fidélité ne s'affirme vraiment que là où elle défie l'absence.


la-fidélité-ne-s'affirme-vraiment-là-où-défie-l'absence
gabriel marcelfidéliténes'affirmevraimentdéfiel'absencela fidélitéfidélité nene s'affirmes'affirme vraimentvraiment queelle défiedéfie l'absencela fidélité nefidélité ne s'affirmene s'affirme vraiments'affirme vraiment quevraiment que làoù elle défieelle défie l'absencela fidélité ne s'affirmefidélité ne s'affirme vraimentne s'affirme vraiment ques'affirme vraiment que làvraiment que là oùlà où elle défieoù elle défie l'absencela fidélité ne s'affirme vraimentfidélité ne s'affirme vraiment quene s'affirme vraiment que làs'affirme vraiment que là oùvraiment que là où elleque là où elle défielà où elle défie l'absence

La fidélité ne s'affirme vraiment que là où elle défie l'absence, où elle triomphe de l'absence.La fidélité n'est pas la stagnation. Elle va de l'avant, elle crée, elle invente. La fidélité est dynmaique ou elle n'est rien. L'appel le plus violent est l'appel de la fidélité. L'homme vit des fidélités qu'il se donne. La fidélité agissante est le secret de la joie.La fidélité brille de son plus vif éclat quand elle triomphe de l'absence de l'être aimé.La beauté (contrairement à la laideur) ne peut vraiment s'expliquer : elle se dit, s'affirme, se répète en chaque partie du corps mais ne se décrit pas.La beauté (contrairement à la laideur) ne peut vraiment s'expliquer: elle se dit, s'affirme, se répète en chaque partie du corps mais ne se décrit pas.La fidélité n'est pas l'absence de désir mais le refus de le concrétiser.