L'inspiration, ce n'est peut-être que la joie d'écrire: elle ne la précède pas.


l'inspiration-n'-être-joie-d'écrire-ne-précède
jules renardl'inspirationn'estpeutêtrejoied'écrireneprécèdece n'estla joiejoie d'écrireelle nene lala précèdeprécède pasque la joiela joie d'écrireelle ne lane la précèdela précède pasque la joie d'écrireelle ne la précèdene la précède paselle ne la précède pas

L'inspiration, ce n'est peut-être que la joie d'écrire : elle ne la précède pas.Ecrire pour se soulager d'un poid,,Ecrire pour partager sa joie,,Ecrire pour ne pas plonger dans le malheur.,Ecrire pour justifier certaines peurs.,Ecrire pour exprimer ce que l'on ressent.,Ecrire car on est incapable de s'exprimer autrement ...L'imagination est une folle, il faut la guider, la tenir, s'en servir comme d'un instrument, mais non l'employer pour elle-même, en faisant d'elle le but de l'inspiration et de l'art d'écrire.De la Joie Pure jaillit toute création. Par la Joie elle est soutenue, vers la Joie elle se dirige et à la Joie elle retourne.La lecture est la base de l'art d'écrire. Elle constitue le remède souverain à la stérilité littéraire ; elle provoque et fortifie l'inspiration, alimente et cultive l'imagination, étend nos idées et nous apprend à les exprime.