L'avarice est une maladie de l'esprit ; l'égoïsme est une maladie du cœur : on peut guérir de l'une, on ne guérit jamais de l'autre.


l'avarice-une-maladie-de-l'esprit-l'égoïsme-une-maladie-cœur-on-guérir-de-l'une-on-ne-guérit-jamais-de-l'
hypolite de livryl'avariceunemaladiedel'espritl'égoïsmecœuronguérirl'uneneguéritjamaisl'autrel'avarice estest uneune maladiemaladie dede l'espritl'espritl'égoïsmel'égoïsme estest uneune maladiemaladie dudu cœurcœuronon peutpeut guérirguérir dede l'uneon nene guéritguérit jamaisjamais dede l'autrel'avarice est uneest une maladieune maladie demaladie de l'espritde l'espritl'égoïsme estl'égoïsme est uneest une maladieune maladie dumaladie du cœurdu cœuron peuton peut guérirpeut guérir deguérir de l'uneon ne guéritne guérit jamaisguérit jamais dejamais de l'autrel'avarice est une maladieest une maladie deune maladie de l'espritmaladie de l'espritl'égoïsme est unel'égoïsme est une maladieest une maladie duune maladie du cœurmaladie du cœuron peut guériron peut guérir depeut guérir de l'uneon ne guérit jamaisne guérit jamais deguérit jamais de l'autrel'avarice est une maladie deest une maladie de l'espritune maladie de l'espritl'égoïsme est une maladiel'égoïsme est une maladie duest une maladie du cœurune maladie du cœuron peut guérir deon peut guérir de l'uneon ne guérit jamais dene guérit jamais de l'autre

La seule maladie qui ne peut se guérir est la maladie de ne pas se sentir aimé.Cela dit, la question du cancer se présente d'une double manière : d'une part c'est une maladie du corps, dont il est bien probable que je mourrai prochainement, mais peut-être aussi puis-je la vaincre et survivre ; d'autre part, c'est une maladie de l'âme, dont je ne puis dire qu'une chose : c'est une chance qu'elle se soit enfin déclarée. Je veux dire par là qu'avec ce que j'ai reçu de ma famille au cours de ma peu réjouissante existence, la chose la plus intelligente que j'aie jamais faite, c'est d'attraper le cancer.Mais deux corps accolés ne serait-ce qu'une fois ne se défont jamais tout à fait l'un de l'autre. Ils restent joints par une sorte d'envoûtement sacré, par un tutoiement invincible, par une commune maladie de douceur que ni la révolte ni l'oubli ne peuvent guérir.La littérature est une maladie. Ou peut-être un remède à une maladie.Guérir d'une maladie, c'est en même temps guérir du médecin.L'anorexie est pas une maladie du corps; il est une maladie de l'esprit.