L'amour est une maladie. Toute maladie n'est qu'éphémère.


l'amour-une-maladie-toute-maladie-n'-qu'éphémère
lostl'amourunemaladietoutemaladien'estqu'éphémèrel'amour estest uneune maladietoute maladiemaladie n'estn'est qu'éphémèrel'amour est uneest une maladietoute maladie n'estmaladie n'est qu'éphémèrel'amour est une maladietoute maladie n'est qu'éphémère

Le médecin supérieure empêche la maladie; Le médecin médiocre assiste à une maladie imminente; Le médecin inférieure traite la maladie réelle.Si pour lutter contre une maladie on donne une infinité de remèdes, cela signifie que la maladie est incurable.La littérature est une maladie. Ou peut-être un remède à une maladie.Attendre est une maladie. Une maladie mentale. Souvent féminine.L'amour est une maladie, et le malade le plus sage, pour cette maladie-là comme pour les autres, est celui qui, n'ayant jamais lu un livre de médecine, ne sait pas ce qu'il a, et qui souffre sans penser, comme une bête.L'avarice est une maladie de l'esprit ; l'égoïsme est une maladie du cœur : on peut guérir de l'une, on ne guérit jamais de l'autre.