Je me tais parce que je suis épuisé par tant d'excès : ces mots, ces mots, tous ces mots sans vie qui semblent perdre jusqu'au sens de leur son éteint. Je me demande si quelqu'un est encore près de moi à m'écouter ?.


je-me-tais-suis-épuisé-tant-d'excès-mots-mots-mots-vie-semblent-perdre-jusqu'-sens-de-éteint-je-me-demande-quelqu'un-près-de-moi
louis-rené des forêtsmetaissuisépuisétantd'excèsmotsmotsviesemblentperdrejusqu'ausensdeéteintdemandequelqu'unprèsmoim'écouterje meme taistais parceje suissuis épuiséépuisé parpar tanttant d'excèsd'excèsces motsces motsces motsmots sanssans vievie quiqui semblentsemblent perdreperdre jusqu'aujusqu'au senssens dede leurson éteintje meme demandedemande sisi quelqu'unquelqu'un estencore prèsprès dede moimoi àà m'écouterm'écouterje me taisme tais parcetais parce queque je suisje suis épuisésuis épuisé parépuisé par tantpar tant d'excèstant d'excèsces motstous ces motsces mots sansmots sans viesans vie quivie qui semblentqui semblent perdresemblent perdre jusqu'auperdre jusqu'au sensjusqu'au sens desens de leurde leur sonleur son éteintje me demandeme demande sidemande si quelqu'unsi quelqu'un estquelqu'un est encoreest encore prèsencore près deprès de moide moi àmoi à m'écouterà m'écouter