Je l' ai écrit pour tous les moyens, sauf la poésie, à laquelle je suce.


je-l'-ai-écrit-moyens-sauf-poésie-à-laquelle-suce
aiécritmoyenssaufpoésielaquellesucel' aiai écritécrit pourles moyenssauf lala poésieà laquellelaquelle jeje suceje l' ail' ai écritai écrit pourécrit pour toustous les moyenssauf la poésieà laquelle jelaquelle je suceje l' ai écritl' ai écrit pourai écrit pour tousécrit pour tous lespour tous les moyensà laquelle je suceje l' ai écrit pourl' ai écrit pour tousai écrit pour tous lesécrit pour tous les moyens

Je ne vois aucune raison pour appeler ma poésie de travail, sauf qu'il n'y a pas d' autre catégorie dans laquelle pour le mettre.On écrit et on lit de la poésie non pas parce que c'est joli, mais parce qu'on fait partie de l'humanité. On écrit et on lit de la poésie parce que les hommes sont des êtres de passion. La médecine, le droit, le commerce, sont de nobles activités, toutes nécessaires à nous maintenir en vie. Mais la poésie, l'amour la beauté, l'aventure ? Voila notre raison de vivre.Je ne pense jamais à la poésie, sauf quand je l'écris. Je veux dire ma poésie.Les gens vont toujours essayer de trouver des moyens de nous faire du mal, ce qui est la raison pour laquelle nous devons toujours essayer de trouver des moyens de les pardonner.A l'extrême, la fin, c'est-à-dire la réalisation même du projet, s'efface devant les moyens : la fin justifie les moyens et tous les moyens sont bons, c'est la réussite à tout prix, sans scrupule, voire au dépens d'autrui.Nous avons tous besoin de moyens de nous exprimer, et de la poésie est un des miens.