Jamais le lieu natal n'a lâché un poète.


jamais-lieu-natal-n'a-lâché-un-poète
joseph von eichendorffjamaislieunataln'alâchéunpoètejamais lele lieulieu natalnatal n'an'a lâchélâché unun poètejamais le lieule lieu natallieu natal n'anatal n'a lâchén'a lâché unlâché un poètejamais le lieu natalle lieu natal n'alieu natal n'a lâchénatal n'a lâché unn'a lâché un poètejamais le lieu natal n'ale lieu natal n'a lâchélieu natal n'a lâché unnatal n'a lâché un poète

Hé là ! Hé là ! Et tu es lâche en plus. .. mes compliments ! — Lâche ? Moi ? Lâche ! — Oui. Quand on abuse de sa force, on est un lâche.Que l'esprit humain lâche. Il doit être lâche. Il sera lâche. Superstition et le dogmatisme ne peut pas confiner.Je suis reconnaissante à la vie de m’avoir accordé un si beau bonheur, un rêve si extraordinaire. Car jamais un poète ne vécut un songe plus adorable : jamais aucun poète n’aura une aussi merveilleuse maîtresse. Je t’adore.Ne jamais rompre la neutralité d'un port ou lieu, mais jamais considérer comme neutre tout lieu d'où une attaque est autorisé à faire.Le lâche ne commence jamais, le faible ne termine jamais et le gagnant n’abandonne jamaisLe camp est un lieu qui n'a pas de nom. Elle se rappelle Charlotte Delbo, la poète. Les mots de Charlotte évoquant Auschwitz, un lieu d'avant la géographie, dont elle n'a su le nom qu'après y avoir passé deux mois.