J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot...


j'ai-accompli-de-délicieux-voyages-embarqué-un
balzacj'aiaccomplidedélicieuxvoyagesembarquéunj'ai accompliaccompli dede délicieuxdélicieux voyagesembarqué sursur unun motj'ai accompli deaccompli de délicieuxde délicieux voyagesembarqué sur unsur un motj'ai accompli de délicieuxaccompli de délicieux voyagesembarqué sur un motj'ai accompli de délicieux voyages

J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot.Souvent, j’ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot dans les abîmes du passé, comme l’insecte qui posé sur quelque brin d’herbe flotte au gré d’un fleuve.Souvent, me dit - il, en parlant de ses lectures, j' ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot dans les abîmes du passé, comme l' insecte qui posé sur quelque brin d' herbe flotte au gré d' un fleuve. Parti de la Grèce, j' arrivais à Rome et traversais l' étendue des âges modernes. Quel beau livre ne composerait - on pas en racontant la vie et les aventures d' un mot ? sans doute il a reçu diverses impressions des événements auxquels il a servi ; selon les lieux, il a réveillé des idées différentes ; mais n' est - il pas plus grand encore à considérer sous le triple aspect de l' âme, du corps et du mouvement ? à le regarder, abstraction faite de ses fonctions, de ses effets et de ses actes, n' y a - t - il pas de quoi tomber dans un océan de réflexions ? La plupart des mots ne sont - ils pas teints de l' idée qu' ils représentent extérieurement ? à quel génie sont - ils dus ! S' il faut une grande intelligence pour créer un mot, quel âge a donc la parole humaine ? L' assemblage des lettres, leurs formes, la figure qu' elles donnent à un mot, dessinent exactement, suivant le caractère de chaque peuple, des êtres inconnus dont le souvenir est en nous.Que devient la vertu, pendant ces délicieux voyages où la pensée franchit tous les obstacles?Que devient la vertu, pendant ces délicieux voyages où la pensée franchit tous les obstacles ?.Il ne me faudrait qu’un seul mot parfois, un simple mot sans importance, pour être grand, pour parler sur le ton des prophètes, un mot témoin, un mot précis, un mot subtil, sorti de moi, qui se tiendrait à l’extrême bout de mon être, et qui pour tout le monde ne serait rien.