Insensé celui qui, entraîné par son désir avide vers une beauté séduisante, s'en va, aveugle et sourd pour son bien, au-devant du trait de l'amour.


insensé-celui-entraîné-désir-avide-vers-une-beauté-séduisante-s'-va-aveugle-sourd-bien-devant-trait-de-l'amour
michel-angeinsenséceluientraînédésiravideversunebeautéséduisantes'envaaveuglesourdbienaudevanttraitdel'amourinsensé celuicelui quientraîné parson désirdésir avideavide versvers uneune beautébeauté séduisantes'en vaaveugle etet sourdsourd pourson biendu traittrait dede l'amourinsensé celui quientraîné par sonpar son désirson désir avidedésir avide versavide vers unevers une beautéune beauté séduisanteaveugle et sourdet sourd poursourd pour sonpour son biendu trait detrait de l'amourentraîné par son désirpar son désir avideson désir avide versdésir avide vers uneavide vers une beautévers une beauté séduisanteaveugle et sourd pouret sourd pour sonsourd pour son biendu trait de l'amourentraîné par son désir avidepar son désir avide versson désir avide vers unedésir avide vers une beautéavide vers une beauté séduisanteaveugle et sourd pour sonet sourd pour son bien

Insensé celui qui, [entraîné] par son désir avide et trompeur vers une beauté séduisante, s'en va, aveugle et sourd pour son bien, au-devant du trait de l'Amour.L’égoïsme, voilà le genre d'amour qui est justement décrié, parce qu'il n'est pas l'amour de soi, mais une passion désordonnée de soi, passion funeste qui entraîne l'avare vers son argent, et tous les hommes vers l'objet de leurs désirs.Si tu es en compagnie de gens, procure toi des alliés en tant qu’homme digne de confiance qui atteint le cœur ; celui qui atteint le cœur est celui qui ne contourne pas le langage dans son ventre. Il deviendra un homme qui commande lui-même, un possesseur de bien grâce à son comportement. Que ton renom soit bon sans que tu en parles. Ton corps sera nourri, ton visage se tournera vers tes proches, et l’on t’offrira ce que tu ignorais. Le cœur de celui qui écoute son ventre disparaît ; il suscitera à son égard, le dédain au lieu de l’amour. Le cœur sera dénudé et son corps ne sera pas oint. Celui au grand cœur est un don de dieu, celui qui obéit à son ventre obéit à l'ennemi.Chacun de nous est tour à tour, de quelque manière, un criminel ou un saint, tantôt porté vers le bien, non par une judicieuse approximation de ses avantages, mais clairement et singulièrement par un élan de tout l'être, une effusion d'amour qui fait de la souffrance et du renoncement l'objet même du désir, tantôt tourmenté du goût mystérieux de l'avilissement, de la délectation au goût de cendre, le vertige de l'animalité, son incompréhensible nostalgie.Quand l'esprit de la justice et de la vérité, pour primer sur la violence aveugle et criminelle, parvient à susciter une force efficace, cette force, par la grossièreté de son essence, par l'importance de son volume, par la vibration de son intensité, s'apparente fâcheusement aux déchaînements mêmes qu'elle entend réprimer.Il est utile d’écouter pour le fils qui écoute. Si l’acte d’écouter sans cesse pénètre celui qui écoute, celui qui écoute devient celui qui entend. Quand l’écoute est bonne, la parole est bonne. Celui qui écoute est le maître de ce qui est profitable, écouter est profitable à celui qui écoute. Ecouter est meilleur que tout, ainsi naît l’amour parfait. Comme il est bon qu’un fils accepte ce que dit son père. Porteur de ce message, il atteindra un grand âge. Celui que dieu aime, c’est celui qui entend ; celui qui n’entend pas est haï de dieu. C’est le cœur qui fait naître son maître comme celui qui entend ou celui qui n’entend pas. Pour un homme, son cœur est vie, prospérité, santé. C’est celui qui écoute qui entend ce qui es dit, c’est celui qui aime entendre qui accomplit ce qui est dit. Comme c’est bon un fils qui obéit à son père ! Comme c’est heureux pour celui à qui il est dit :un fils, il est bienveillant, en tant que possesseur de la capacité d’écoute . Celui qui écoute celui qui lui dit cela, il sera bien ajusté en son for intérieur et bienheureux auprès de son père. Son souvenir subsistera dans la bouche des vivants qui sont sur terre et qui y seront.