Il y a des moments où l'on ne peut s'empêcher de faire des bêtises: cela s'appelle l'enthousiasme.


il-y-a-moments-où-l'on-ne-s'empêcher-de-faire-bêtises-s'appelle-l'enthousiasme
henri meilhacmomentsl'onnes'empêcherdefairebêtisess'appellel'enthousiasmedes momentsmoments oùoù l'onl'on nene peutpeut s'empêchers'empêcher dede fairefaire desdes bêtisescela s'appelles'appelle l'enthousiasmea des momentsdes moments oùmoments où l'onoù l'on nel'on ne peutne peut s'empêcherpeut s'empêcher des'empêcher de fairede faire desfaire des bêtisescela s'appelle l'enthousiasmey a des momentsa des moments oùdes moments où l'onmoments où l'on neoù l'on ne peutl'on ne peut s'empêcherne peut s'empêcher depeut s'empêcher de faires'empêcher de faire desde faire des bêtisesil y a des momentsy a des moments oùa des moments où l'ondes moments où l'on nemoments où l'on ne peutoù l'on ne peut s'empêcherl'on ne peut s'empêcher dene peut s'empêcher de fairepeut s'empêcher de faire dess'empêcher de faire des bêtises

Il y a des moments où l'on ne peut s'empêcher de faire des bêtises : cela s'appelle l'enthousiasme.Qui rêve d’être intelligent n’a pas le temps de faire des bêtises ; les bêtises doivent disparaître d’elles-mêmes.Faites des bêtises, mais faites-les avec enthousiasme.Je n’appelle pas cela abandonner, j’appelle cela faire ce qui est le mieux pour moiLe miracle de la charité, ce fut de la faire faire par des pauvres. Cela s'appelle: mutualité.Il peut y avoir des moments où nous sommes impuissants à empêcher l' injustice, mais il ne doit jamais être un moment où nous ne parvenons pas à protester.