Il ne se trouve personne pour vouloir partager sa fortune, mais on ne compte pas les gens auxquels chacun donne sa vie en partage ! On est vigilant quand il s’agit de conserver son patrimoine, mais dès qu’il s’agit de perdre son temps, on est particulièrement prodigue du seul bien qu’on s’honorerait de garder jalousement.


il-ne-se-trouve-personne-vouloir-partager-fortune-on-ne-compte-gens-auxquels-chacun-donne-vie-partage-on-vigilant-sagit-de-conserver
sénèquenesetrouvepersonnevouloirpartagerfortuneoncomptegensauxquelschacundonneviepartageonvigilants’agitdeconserverpatrimoinedèsqu’ilperdretempsparticulièrementprodigueseulbienqu’ons’honoreraitgarderjalousementil nene sese trouvetrouve personnepersonne pourpour vouloirvouloir partagerpartager sasa fortunemais onon nene comptecompte pasles gensgens auxquelsauxquels chacunchacun donnedonne sasa vievie enen partagepartageonon estest vigilantvigilant quandil s’agits’agit dede conserverconserver sonson patrimoinemais dèsdès qu’ilqu’il s’agits’agit dede perdreperdre sonson tempson estest particulièrementparticulièrement prodigueprodigue dudu seulseul bienbien qu’onqu’on s’honoreraits’honorerait dede gardergarder jalousementil ne sene se trouvese trouve personnetrouve personne pourpersonne pour vouloirpour vouloir partagervouloir partager sapartager sa fortunemais on neon ne comptene compte pascompte pas lespas les gensles gens auxquelsgens auxquels chacunauxquels chacun donnechacun donne sadonne sa viesa vie envie en partageen partageon eston est vigilantest vigilant quandvigilant quand ilquand il s’agitil s’agit des’agit de conserverde conserver sonconserver son patrimoinemais dès qu’ildès qu’il s’agitqu’il s’agit des’agit de perdrede perdre sonperdre son tempson est particulièrementest particulièrement prodigueparticulièrement prodigue duprodigue du seuldu seul bienseul bien qu’onbien qu’on s’honoreraitqu’on s’honorerait des’honorerait de garderde garder jalousement