Il faut savoir souvent obéir à la femme pour avoir le droit de lui commander quelquefois.


il-faut-savoir-souvent-obéir-à-femme-droit-de-lui-commander-quelquefois
victor hugofautsavoirsouventobéirfemmedroitdeluicommanderquelquefoisil fautfaut savoirsavoir souventsouvent obéirobéir àla femmefemme pourle droitdroit dede luilui commandercommander quelquefoisil faut savoirfaut savoir souventsavoir souvent obéirsouvent obéir àobéir à laà la femmela femme pourfemme pour avoiravoir le droitle droit dedroit de luide lui commanderlui commander quelquefoisil faut savoir souventfaut savoir souvent obéirsavoir souvent obéir àsouvent obéir à laobéir à la femmeà la femme pourla femme pour avoirfemme pour avoir lepour avoir le droitavoir le droit dele droit de luidroit de lui commanderde lui commander quelquefoisil faut savoir souvent obéirfaut savoir souvent obéir àsavoir souvent obéir à lasouvent obéir à la femmeobéir à la femme pourà la femme pour avoirla femme pour avoir lefemme pour avoir le droitpour avoir le droit deavoir le droit de luile droit de lui commanderdroit de lui commander quelquefois

Nous voudrions tous commander. Nous ne nous soucions pas d'obéir, et nous disons tous qu'il faut savoir obéir pour apprendre à commander. Que conclure de cette contradiction ? que l'orgueil nous abuse sur nous mêmes, et double les imperfections d'autrui.Je ne crois pas au proverbe que, pour savoir commander, il faut savoir obéir.Pour bien commander en effet, il est nécessaire d'avoir obéi quelque temps, et qui sait obéir paraît digne de commander un jour. Il faut donc que celui qui obéit espère qu'il commandera plus tard et que celui qui commande n'oublie pas que bientôt il devra obéir.Il faut apprendre à obéir pour savoir commander.Il faut savoir obéir avant que de commander.Pour se faire obéir, fût-ce d'un roi, il n'est rien de tel que de lui commander l'acte qu'il souhaite du fond du cœur accomplir.