Il fallait qu’un bâton de chaise fût bien fait. C’était entendu. C’était un primat. Il ne fallait pas qu’il fût bien fait pour le salaire ou moyennant le salaire, il ne fallait pas qu’il fût bien fait pour le patron, ni pour les connaisseurs, ni pour les clients du patron, il fallait qu’il fût bien fait lui-même, en lui-même, pour lui-même, dans son être même.


il-fallait-quun-bâ-de-chaise-fût-bien-cétait-entendu-cétait-un-primat-il-ne-fallait-qu-fût-bien-salaire-moyennant-salaire-ne-fallait
charles péguyfallaitqu’unbâtondechaiseftbienc’étaitentenduunprimatnequ’ilsalairemoyennantsalairepatronconnaisseursclientsluimêmeil fallaitfallait qu’unqu’un bâtonbâton dede chaisechaise fûtfût bienbien faitc’était entenduc’était unun primatil nene fallaitfallait paspas qu’ilqu’il fûtfût bienbien faitle salairesalaire ouou moyennantmoyennant lele salaireil nene fallaitfallait paspas qu’ilqu’il fûtfût bienbien faitle patronles connaisseursles clientsclients dudu patronil fallaitfallait qu’ilqu’il fûtfût bienbien faitson êtreêtre mêmeil fallait qu’unfallait qu’un bâtonqu’un bâton debâton de chaisede chaise fûtchaise fût bienfût bien faitc’était un primatil ne fallaitne fallait pasfallait pas qu’ilpas qu’il fûtqu’il fût bienfût bien faitbien fait pourpour le salairele salaire ousalaire ou moyennantou moyennant lemoyennant le salaireil ne fallaitne fallait pasfallait pas qu’ilpas qu’il fûtqu’il fût bienfût bien faitbien fait pourpour le patronpour les connaisseurspour les clientsles clients duclients du patronil fallait qu’ilfallait qu’il fûtqu’il fût bienfût bien faitdans son êtreson être même

Votre voyage vous a moulé pour le plus grand bien, il était exactement ce qu'il fallait pour être
votre-voyage-a-moulé-plus-grand-bien-était-exactement-qu'-fallait-être