Il est difficile de dire à quel moment précis le souci de devenir modeste se sépare de la crainte de devenir ridicule.


il-difficile-de-dire-à-moment-précis-souci-de-devenir-modeste-se-sépare-de-crainte-de-devenir-ridicule
henri bergsondifficiledediremomentprécissoucidevenirmodesteseséparecrainteridiculeest difficiledifficile dede diredire àquel momentmoment précisprécis lele soucisouci dede devenirdevenir modestemodeste sese séparesépare dede lala craintecrainte dede devenirdevenir ridiculeil est difficileest difficile dedifficile de direde dire àdire à quelà quel momentquel moment précismoment précis leprécis le soucile souci desouci de devenirde devenir modestedevenir modeste semodeste se séparese sépare desépare de lade la craintela crainte decrainte de devenirde devenir ridiculeil est difficile deest difficile de diredifficile de dire àde dire à queldire à quel momentà quel moment précisquel moment précis lemoment précis le souciprécis le souci dele souci de devenirsouci de devenir modestede devenir modeste sedevenir modeste se séparemodeste se sépare dese sépare de lasépare de la craintede la crainte dela crainte de devenircrainte de devenir ridiculeil est difficile de direest difficile de dire àdifficile de dire à quelde dire à quel momentdire à quel moment précisà quel moment précis lequel moment précis le soucimoment précis le souci deprécis le souci de devenirle souci de devenir modestesouci de devenir modeste sede devenir modeste se séparedevenir modeste se sépare demodeste se sépare de lase sépare de la craintesépare de la crainte dede la crainte de devenirla crainte de devenir ridicule

Il est difficile de dire à quel moment précis le souci de devenir modeste se sépare de la crainte de devenir ridicule. Mais cette crainte et ce souci se confondent sûrement à l'origine.Un grand homme n'a qu'un souci devenir le plus humain possible, -- disons mieux devenir banal.Un grand homme n'a qu'un souci: devenir le plus humain possible, disons mieux: devenir banal.La vie peut devenir difficile comme elle peut devenir facile à tout moment. Tout dépend de la manière dont tu t'adaptes à la vie.Généralement, il est plus honorable pour un riche de devenir pauvre que pour un pauvre de devenir riche, car on se ruine surtout par ses bonnes qualités, et l'on s'enrichit par ses mauvaises. Il est aussi difficile à une nature généreuse et rayonnante de demeurer ou de devenir riche qu'à une nature égoïste et absorbante de rester ou de devenir pauvre.Ne fustigez pas le ridicule au point d'en devenir vous-même ridicule.