Frappée d'une évidence soudaine: c'est ainsi que je veux écrire. Avec autant d'espace autour de peu de mots. Je hais l'excès de mots. Je voudrais n'écrire que des mots insérés organiquement dans un grand silence, et non des mots qui ne sont là que pour dominer et déchirer ce silence. En réalité, les mots doivent accentuer le silence.


frappée-d'une-évidence-soudaine-c'-ainsi-veux-écrire-avec-autant-d'espace-autour-de-de-mots-je-hais-l'excès-de-mots-je-voudrais-n'écrire
etty hillesumfrappéed'uneévidencesoudainec'estainsiveuxécrireautantd'espaceautourdemotshaisl'excèsvoudraisn'écriremotsinsérésorganiquementungrandsilencenonnedominerdéchirersilenceréalitédoiventaccentuerfrappée d'uned'une évidenceévidence soudainec'est ainsiainsi queje veuxveux écrireavec autantautant d'espaced'espace autourautour dede peupeu dede motsje haishais l'excèsl'excès dede motsje voudraisvoudrais n'écriren'écrire quedes motsmots insérésorganiquement dansdans unun grandet nonnon desdes motsmots quiqui nene sontpour dominerdominer etet déchirerdéchirer cece silenceen réalitéles motsmots doiventdoivent accentueraccentuer lele silencefrappée d'une évidenced'une évidence soudainec'est ainsi queainsi que jeque je veuxje veux écrireavec autant d'espaceautant d'espace autourd'espace autour deautour de peude peu depeu de motsje hais l'excèshais l'excès del'excès de motsje voudrais n'écrirevoudrais n'écrire quen'écrire que desque des motsdes mots insérésmots insérés organiquementinsérés organiquement dansorganiquement dans undans un grandun grand silenceet non desnon des motsdes mots quimots qui nequi ne sontne sont làque pour dominerpour dominer etdominer et déchireret déchirer cedéchirer ce silenceles mots doiventmots doivent accentuerdoivent accentuer leaccentuer le silence

Écrire c'est descendre dans la fosse du souffleur pour apprendre à écouter la langue respirer là où elle se tait, entre les mots, autour des mots, parfois au cœur des mots. -Sylvie Germain
Écrire-c'-descendre-fosse-souffleur-apprendre-à-écouter-langue-respirer-là-où-se-tait-entre-mots-autour-mots-parfois-cœur-mots
Ecrire, c'est descendre dans la fosse du souffleur pour apprendre à écouter la langue respirer là où elle se tait, entre les mots, autour des mots, parfois au coeur des mots. -Sylvie Germain
ecrire-c'-descendre-fosse-souffleur-apprendre-à-écouter-langue-respirer-là-où-se-tait-entre-mots-autour-mots-parfois-coeur-mots