FERME (subst.) : Lorsqu’on visite une ferme, on ne doit y manger que du pain bis et ne boire que du lait. Si on ajoute des œufs, s’écrier : « Dieu! comme ils sont frais ! Il n’y a pas de danger pour qu’on en trouve de comme ça à la ville. »


ferme-subst-lorsquon-visite-une-ferme-on-ne-y-manger-pain-bis-ne-boire-lait-si-on-ajoute-œufs-sécrier-dieu-frais-il-ny-a-de-danger
gustave flaubertfermesubstlorsqu’onvisiteunefermeonnemangerpainbisboirelaitajouteœufss’écrierdieufraisn’ydedangerqu’ontrouveavillelorsqu’onlorsqu’on visitevisite uneune fermeon nene doity mangermanger quedu painpain bisbis etet nene boireboire quedu laitsi onon ajouteajoute desdes œufss’écrier« dieusont fraisfraisil n’ypas dede dangerdanger pourpour qu’onqu’on enen trouvetrouve dede commela villelorsqu’on visitelorsqu’on visite unevisite une fermeon ne doitne doit ydoit y mangery manger quemanger que duque du paindu pain bispain bis etbis et neet ne boirene boire queboire que duque du laitsi on ajouteon ajoute desajoute des œufs« dieuils sont fraissont fraisil n’yn’y a pasa pas depas de dangerde danger pourdanger pour qu’onpour qu’on enqu’on en trouveen trouve detrouve de commede comme çaà la ville

- Où j'ai rencontré George ? C'est une excellente question ! À la ferme. - La ferme ! Quelle ferme ? - À la ferme ta gueule toi ducon, espèce de crétin !Le temps perdu est comme le pain oublié sur la table, le pain sec. On peut le donner aux moineaux. On peut aussi le jeter. On peut encore le manger, comme dans l'enfance le pain perdu : trempé dans du lait pour l'adoucir, recouvert de jaune d'oeuf et de sucre, et cuit dans une poêle. Il n'est pas perdu, le pain perdu, puisqu'on le mange. Il n'est pas perdu, le temps perdu, puisqu'on y touche à la fin des temps et qu'on y mange sa mort, à chaque seconde, à chaque bouchée. Le temps perdu est le temps abondant, nourricier.Un esprit fermé est comme un livre fermé; juste un bloc de boisL'homme doit être ferme et stable, comme un rocher, et non pas léger et mobile, comme le vent.- Où est ta ferme ?! Américain ! - Ma ferme ? ... Ma ferme ta gueule ! ... Je sème du plomb tête de con !Tiens ferme et défends-toi comme un homme de coeur! Le danger le plus grand est celui de la peur.