En général les gens m’écœurent. Ce que je voudrais c’est qu’ils soient comme les mômes : qu’ils aient plus de questions que de réponses, mais c’est souvent l’inverse, où est-ce qu’ils ont appris toutes ces certitudes ?.


en-général-gens-mécœurent-ce-voudrais-c-qu-soient-mô-qu-aient-plus-de-questions-de-réponses-c-souvent-linverse-où-qu-ont-appris
véronique olmigénéralgensm’écœurentvoudraisc’estqu’ilssoientmômesaientplusdequestionsréponsessouventl’inverseestceontappristoutescertitudesen généralgénéral lesles gensgens m’écœurentje voudraisvoudrais c’estc’est qu’ilsqu’ils soientsoient commeles mômesmômesqu’ilsqu’ils aientaient plusplus dede questionsquestions queque dede réponsesmais c’estc’est souventsouvent l’inversequ’ils ontont apprisappris toutestoutes cesces certitudescertitudesen général lesgénéral les gensles gens m’écœurentque je voudraisje voudrais c’estvoudrais c’est qu’ilsc’est qu’ils soientqu’ils soient commesoient comme lescomme les mômesles mômesqu’ils aientqu’ils aient plusaient plus deplus de questionsde questions quequestions que deque de réponsesmais c’est souventc’est souvent l’inversequ’ils ont apprisont appris toutesappris toutes cestoutes ces certitudesces certitudes

Je croyais que c'était Si un cœur attrape un cœur. Bon. Je me représente tous ces petits mômes qui jouent à je ne sais quoi dans le grand champ de seigle et tout. Des milliers de petits mômes et personne avec eux je veux dire pas de grandes personnes – rien que moi. Et moi je suis planté au bord d'une saleté de falaise. Ce que j'ai à faire c'est attraper les mômes s'ils s'approchent trop près du bord. Je veux dire s'ils courent sans regarder où ils vont, moi je rapplique et je les attrape. C'est ce que je ferais toute la journée. Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. D'accord, c'est dingue.Ils apprennent à ces mômes à balancer du feu sur des gens mais ne les laisserait pas écrire « enculés » sur leur avions parce qu'ils trouvent ça obscène.Les journalistes sont comme les enfants. Ils posent de grandes questions et se contentent de toutes petites réponses.Il est des péchés ou (appelons-les comme le monde les appelle) de coupables souvenirs qui sont cachés par l'homme dans les recoins les plus sombres de son coeur mais qui demeurent là et attendent. Il peut laisser s'estomper ces souvenirs, faire qu'ils soient comme s'ils n'avaient jamais été, se persuader presque qu'ils ne furent point ou tout au moins qu'ils furent autres.- Depuis quand ils sont comme ça les singes ? - Bah tu voudrais qu'ils soient comment ? - Soumis à la loi de la cacahuète !Les gens changent, et souvent ils deviennent la personne qu'ils ont dit qu'ils ne seront jamais.