En apprenant à connaître les maux de la nature, on méprise la mort; en apprenant à connaître ceux de la société, on méprise la vie.


en-apprenant-à-connaître-maux-de-nature-on-méprise-mort-apprenant-à-connaître-de-société-on-méprise-vie
sébastien-roch nicolas de chamfortapprenantconnaîtremauxdenatureonméprisemortsociétévieen apprenantapprenant àà connaîtreconnaître lesles mauxmaux dede lala natureon mépriseméprise lala morten apprenantapprenant àà connaîtreconnaître ceuxceux dede lala sociétéon mépriseméprise lala vieen apprenant àapprenant à connaîtreà connaître lesconnaître les mauxles maux demaux de lade la natureon méprise laméprise la morten apprenant àapprenant à connaîtreà connaître ceuxconnaître ceux deceux de lade la sociétéon méprise laméprise la vieen apprenant à connaîtreapprenant à connaître lesà connaître les mauxconnaître les maux deles maux de lamaux de la natureon méprise la morten apprenant à connaîtreapprenant à connaître ceuxà connaître ceux deconnaître ceux de laceux de la sociétéon méprise la vieen apprenant à connaître lesapprenant à connaître les mauxà connaître les maux deconnaître les maux de lales maux de la natureen apprenant à connaître ceuxapprenant à connaître ceux deà connaître ceux de laconnaître ceux de la société

En apprenant à connaître les maux de la nature, on méprise la mort ; en apprenant à connaître ceux de la société, on méprise la vie.En apprenant à connaître les maux de la nature, on méprise la mort en apprenant à connaître ceux de la société, on méprise la vie.On ne devient pas amoureux en dénichant la personne parfaite, mais en apprenant à connaître parfaitement quelqu'un d'imparfait.On ne devient pas amoureux en dénichant la personne parfaite mais en apprenant à connaître parfaitement quelqu’un d’imparfait.L'essence de la méprise consiste à ne la pas connaître.Ainsi va la grande chaîne du mépris publicitaire : le réalisateur méprise l’agence, l’agence méprise l’annonceur, l’annonceur méprise le public, le public méprise son voisin.