Devenir ce que nous sommes capables de devenir, tel est le seul but de la vie.


devenir-sommes-capables-de-devenir-tel-seul-but-de-vie
robert louis stevensondevenirsommescapablesdedevenirtelseulbutviedevenir cenous sommessommes capablescapables dede devenirtel estle seulseul butbut dede lala viedevenir ce queque nous sommesnous sommes capablessommes capables decapables de devenirtel est leest le seulle seul butseul but debut de lade la viedevenir ce que nousce que nous sommesque nous sommes capablesnous sommes capables desommes capables de devenirtel est le seulest le seul butle seul but deseul but de labut de la viedevenir ce que nous sommesce que nous sommes capablesque nous sommes capables denous sommes capables de devenirtel est le seul butest le seul but dele seul but de laseul but de la vie

Être ce que nous sommes et devenir ce que nous sommes capables de devenir, tel est le seul but de la vie.Quand nous aimons, nous nous efforçons toujours de devenir meilleur que nous sommes quand nous efforçons de devenir meilleur que nous sommes tout autour de nous devient mieux aussi.Nous mourons dans les affres de la naissance. Jamais nous ne fûmes, jamais nous ne sommes. Nous sommes en perpétuel devenir, toujours séparés, coupés. A jamais en dehors.Faire croire à des gens d'esprit que nous sommes ce que nous ne sommes point est plus difficile, dans la plupart des cas, que de devenir vraiment ce que l'on veut paraître.L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d’intelligence, nous ne ressentons pas assez et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité. Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu.Ce ne sont pas les routes que nous prenons, c'est ce que nous avons à l'intérieur de nous qui nous fait devenir ce que nous sommes