De nos jours, la peur de la vérité n'est pas une peur de l'inconnu, mais une peur de quelque chose qu'on connaît très bien. Les gens ont peur d'eux-mêmes parce qu'ils savent qui ils sont.


de-nos-jours-peur-de-vérité-n'-une-peur-de-l'inconnu-une-peur-de-quelque-chose-qu'on-connaît-bien-les-gens-ont-peur-d'eux-mê-qu'-savent
alexandre zinovievdenosjourspeurdevéritén'estunel'inconnuquelquechosequ'onconnaîtbiengensontd'euxmêmesqu'ilssaventde nosnos joursla peurpeur dede lala véritévérité n'estn'est paspas uneune peurpeur dede l'inconnumais uneune peurpeur dede quelquequelque chosechose qu'onqu'on connaîtconnaît trèstrès bienles gensgens ontont peurparce qu'ilsqu'ils saventsavent quide nos joursla peur depeur de lade la véritéla vérité n'estvérité n'est pasn'est pas unepas une peurune peur depeur de l'inconnumais une peurune peur depeur de quelquede quelque chosequelque chose qu'onchose qu'on connaîtqu'on connaît trèsconnaît très bienles gens ontgens ont peurparce qu'ils saventqu'ils savent quisavent qui ils

Les hommes se réfugient les uns auprès des autres parce qu'ils ont peur les uns des autres. Chacun pour soi ! les patrons pour eux, les ouvriers pour eux, les savants pour eux ! Et pourquoi ont-ils peur ? L'on a peur uniquement quand on est pas en accord avec soi-même. Ils ont peur parce qu'ils ne sont jamais parvenu à la connaissance d'eux-mêmes. Ils se rassemblent parce qu'ils ont peur de l'inconnu qui est en eux.Des fois, je me demande s'ils ont peur pour moi ou peur pour eux-mêmes. Peur de se reprocher plus tard le mal que je pourrais me faire.Personne n'a peur des hauteurs, ils ont peur de la chute. Personne n'a peur de l'obscurité, ils ont peur de ce qui est en elle.J'ai peur de conclure de peur d'exclure, d'affirmer de peur de me tromper, de me décider de peur de me repentir, de m'emparer d'une chose de peur de renoncer à son contraire. J'ai besoin de totalité et, par inconstance de volonté et inquiétude d'esprit, je ne puis me satisfaire.Il est bien peu de monstres qui méritent la peur que nous en avons. Monstres enfantés par la peur – peur de la nuit et peur de la clarté ; peur de la mort et peur de la vie ; peur des autres et peur de soi ; peur du diable et peur de Dieu – vous ne nous en imposerez plus. Mais nous vivons encore sous le règne des croquemitaines. Qui donc a dit que la crainte de Dieu était le commencement de la Sagesse. Imprudente sagesse, la vraie, tu commences où finit la crainte, et tu nous enseignes la vie.Les coeurs des hommes ont peur, les coeurs sont ainsi : ils ont peur de réaliser leurs plus grands rêves parce qu'ils croient ne pas pouvoir y parvenir.