Comme jaloux je souffre quatre fois : d'être exclu, d'être agressif, d'être fou et d'être commun.


comme-jaloux-souffre-quatre-d'être-exclu-d'être-agressif-d'être-fou-d'être-commun
roland barthesjalouxsouffrequatred'êtreexcluagressiffoucommuncomme jalouxjaloux jeje souffresouffre quatrequatre foisd'êtred'être exclud'être agressifd'être foufou etet d'êtred'être communcomme jaloux jejaloux je souffreje souffre quatresouffre quatre foisquatre foisd'être exclud'être fou etfou et d'êtreet d'être communcomme jaloux je souffrejaloux je souffre quatreje souffre quatre foissouffre quatre foisd'être fou et d'êtrefou et d'être communcomme jaloux je souffre quatrejaloux je souffre quatre foisje souffre quatre foisd'être fou et d'être commun

Comme jaloux je souffre quatre fois: d'être exclu, d'être agressif, d'être fou et d'être commun.Comme jaloux, je souffle quatre fois : parce que je suis jaloux, parce que je me reproche de l'être, parce que je crains que ma jalousie ne blesse l'autre, parce que je me laisse assujettir à une banalité : je souffre d'être exclu, d'être agressif, d'être fou et d'être commun.Etre amoureux, être fou, être un ange égal aux oies, Etre un forçat sous l'écrou ; eh bien, j'ai toutes ces joies !.On n'est jamais jaloux des gens qui nous laissent indifférents. Quand on est jaloux, on espère encore malgré tout. Être jaloux, c'est vouloir posséder l'autre, en venir à s'emparer de ses sentiments. Être jaloux, c'est encore aimer !.On a trois ou quatre fois dans sa vie l'occasion d'être brave, et tous les jours, celle de ne pas être lâche.Il serait plus vrai de dire qu'on peut être jaloux sans amour que de prétendre qu'on peut aimer et être jaloux.