Combien de fois tu l’as vexé ? Combien de fois t’étais pas là ? Combien de bleus sur ses bras ? Car quand on aime on ne compte pas.


combien-de-las-vexé-combien-de-tétais-là-combien-de-bleus-bras-car-on-aime-on-ne-compte
snipercombiendel’asvexét’étaisbleusbrasonaimenecomptecombien dede foistu l’asl’as vexévexécombiencombien dede foisfois t’étaist’étais pascombiencombien dede bleusbleus surses brasbrason aimeaime onon nene comptecompte pascombien de foisde fois tufois tu l’astu l’as vexél’as vexécombien decombien de foisde fois t’étaisfois t’étais past’étais pas làcombien decombien de bleusde bleus surbleus sur sessur ses brasses brascar quand onquand on aimeon aime onaime on neon ne comptene compte pascombien de fois tude fois tu l’asfois tu l’as vexétu l’as vexécombien de foiscombien de fois t’étaisde fois t’étais pasfois t’étais pas làt’étais pas làcombien de bleuscombien de bleus surde bleus sur sesbleus sur ses brassur ses brascar quand oncar quand on aimequand on aime onon aime on neaime on ne compteon ne compte pascombien de fois tu l’asde fois tu l’as vexéfois tu l’as vexécombien de fois t’étaiscombien de fois t’étais pasde fois t’étais pas làfois t’étais pas làcombien de bleus surcombien de bleus sur sesde bleus sur ses brasbleus sur ses brascar quand on aimecar quand on aime onquand on aime on neon aime on ne compteaime on ne compte pas

Une vraie femme ne compte pas combien de gars qu'elle avait dans sa vie, mais combien de fois elle résisté gars pour l'homme qu'elle aime vraiment.
une-vraie-femme-ne-compte-combien-de-gars-qu'-avait-vie-combien-de-résisté-gars-l'homme-qu'-aime-vraiment
Ne pas compter combien de fois vous avez pardonné à quelqu'un. Comptez combien de fois Dieu vous a pardonné.
ne-compter-combien-de-avez-pardonné-à-quelqu'un-comptez-combien-de-dieu-a-pardonné
Avec un désir qui est fort, il n'a pas d' importance combien de fois nous avons échoué ou combien de temps il faut, le changement serait en vaut la peine. -Senora Roy
avec-un-désir-fort-n'a-d'-importance-combien-de-avons-échoué-combien-de-temps-faut-changement-serait-vaut-peine