Cette couleur que le matin pourpré répand sur la rose mouillée de la rosée nocturne, cette même couleur au matin rougit la bouche de ma maîtresse rafraîchie de mes baisers pendant une longue nuit, - bouche qu'alentour couronne un visage d'une blancheur neigeuse, comme la violette que tient la blanche main d'une jeune fille ; telle sous des fleurs tardives brille la cerise nouvelle, quand l'arbre porte d'un coup et l'été et le printemps.


cette-couleur-matin-pourpré-répand-rose-mouillée-de-rosée-nocturne-cette-couleur-matin-rougit-bouche-de-îtresse-rafraîchie-de-baisers
jean secondcettecouleurmatinpourprérépandrosemouilléederoséenocturnecetterougitbouchemaîtresserafraîchiebaiserspendantunelonguenuitqu'alentourcouronneunvisaged'uneblancheurneigeuseviolettetientblanchemainjeunefilletellefleurstardivesbrillecerisenouvellel'arbreported'uncoupl'étéprintempscette couleurcouleur quele matinmatin pourprépourpré répandla roserose mouilléemouillée dede lala roséerosée nocturnecette mêmemême couleurcouleur auau matinmatin rougitrougit lala bouchebouche dede mama maîtressemaîtresse rafraîchierafraîchie dede mesmes baisersbaisers pendantpendant uneune longuelongue nuitbouchebouche qu'alentourqu'alentour couronnecouronne unun visagevisage d'uned'une blancheurblancheur neigeusela violetteviolette queque tienttient lala blancheblanche mainmain d'uned'une jeunejeune fillefilletelletelle sousdes fleursfleurs tardivestardives brillebrille lala cerisecerise nouvellel'arbre porteporte d'und'un coupcoup etet l'étél'été etle printempscette couleur quecouleur que leque le matinle matin pourprématin pourpré répandpourpré répand surrépand sur lasur la rosela rose mouilléerose mouillée demouillée de lade la roséela rosée nocturnecette même couleurmême couleur aucouleur au matinau matin rougitmatin rougit larougit la bouchela bouche debouche de made ma maîtressema maîtresse rafraîchiemaîtresse rafraîchie derafraîchie de mesde mes baisersmes baisers pendantbaisers pendant unependant une longueune longue nuitbouche qu'alentourbouche qu'alentour couronnequ'alentour couronne uncouronne un visageun visage d'unevisage d'une blancheurd'une blancheur neigeusecomme la violettela violette queviolette que tientque tient latient la blanchela blanche mainblanche main d'unemain d'une jeuned'une jeune fillejeune filletelle soustelle sous dessous des fleursdes fleurs tardivesfleurs tardives brilletardives brille labrille la cerisela cerise nouvellequand l'arbre portel'arbre porte d'unporte d'un coupd'un coup etcoup et l'étéet l'été etl'été et leet le printemps

Je déteste la couleur violette, dans la crainte qu'elle ne se confonde avec la couleur pourpre. -Mencius
je-déteste-couleur-violette-crainte-qu'-ne-se-confonde-couleur-pourpre