Celui qui possède la science et l'art Possède aussi la religion. Celui qui ne les possède pas tous deux Puisse-t-il avoir la religion !.


celui-possède-science-l'art-possède-religion-celui-ne-possède-deux-puisse-t-religion
goetheceluipossèdesciencel'artpossèdereligionnedeuxpuissetilreligioncelui quiqui possèdepossède lala sciencescience etet l'artl'art possèdepossède aussila religioncelui quiqui nene lesles possèdepossède pastous deuxla religionreligioncelui qui possèdequi possède lapossède la sciencela science etscience et l'artet l'art possèdel'art possède aussipossède aussi laaussi la religioncelui qui nequi ne lesne les possèdeles possède paspossède pas touspas tous deuxavoir la religionla religioncelui qui possède laqui possède la sciencepossède la science etla science et l'artscience et l'art possèdeet l'art possède aussil'art possède aussi lapossède aussi la religioncelui qui ne lesqui ne les possèdene les possède pasles possède pas touspossède pas tous deuxavoir la religioncelui qui possède la sciencequi possède la science etpossède la science et l'artla science et l'art possèdescience et l'art possède aussiet l'art possède aussi lal'art possède aussi la religioncelui qui ne les possèdequi ne les possède pasne les possède pas tousles possède pas tous deux

Moi, dit-il encore, je possède une fleur que j’arrose tous les jours. Je possède trois volcans que je ramone toutes les semaines. Car je ramone aussi celui qui est éteint. On ne sait jamais. C’est utile à mes volcans, et c’est utile à ma fleur, que je les possède. Mais tu n’es pas utile aux étoiles….Celui qui possède un métier est comme celui qui possède un château-fort.La société a institué la propriété, proclamé la liberté du travail et légalisé la concurrence. Mais la propriété instituée ne nourrit pas celui qui ne possède rien. Mais la liberté du travail ne donne pas les mêmes facultés à celui qui n'a que ses bras pour vivre et à celui qui possède des milliers d'arpents. Mais la concurrence n'est que le code de l'égoïsme et la guerre à mort entre celui qui travaille et celui qui fait travailler.Le plus beau sentiment qu’on puisse éprouver, c’est le sens du mystère. C’est la source de tout art véritable, de toute vraie science. Celui qui n’a pas connu cette émotion, qui ne possède pas le don d’émerveillement ni de ravissement, autant vaudrait qu’il fut mort : ses yeux sont fermés.Chaque homme possède trois caractères: Celui qu'il montre, celui qu'il a, celui qu'il croit avoir.On ne possède pas la richesse. C'est elle qui nous possède !