Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.


celui-combat-perdre-celui-ne-combat-a-déjà-perdu
bertolt brechtceluicombatperdreceluinedéjàperducelui quiqui combatcombat peutpeut perdremais celuicelui quiqui nene combatcombat pasdéjà perducelui qui combatqui combat peutcombat peut perdremais celui quicelui qui nequi ne combatne combat paspas a déjàa déjà perducelui qui combat peutqui combat peut perdremais celui qui necelui qui ne combatqui ne combat pascombat pas a déjàpas a déjà perducelui qui combat peut perdremais celui qui ne combatcelui qui ne combat pasne combat pas a déjàcombat pas a déjà perdu

Il convient plutôt d’en sortir, non par l’oubli, mais par le combat permanent pour que cela ne se reproduise plus jamais. Ce combat est l’héritage de tous les hommes, pas celui du noir pour l’esclavage ou celui du juif pour la shoah.Qu'importe comment s'appelle - Cette clarté sur leurs pas Que l'un fût de la chapelle - Et l'autre s'y dérobât - Celui qui croyait au ciel - Celui qui n'y croyait pas - Tous les deux étaient fidèles - Des lèvres du cœur des bras - Et tous les deux disaient qu'elle - Vive et qui vivra verra - Celui qui croyait au ciel - Celui qui n'y croyait pas - Quand les blés sont sous la grêle - Fou qui fait le délicat - Fou qui songe à ses querelles - Au cœur du commun combat - Celui qui croyait au ciel - Celui qui n'y croyait pas -.Tout combat inutile est un combat perdu d'avance.Celui qui aime la vie peut être tué ; celui qui aime la pureté peut être souillé ; celui qui aime la gloire peut être couvert d'ignominie ; celui qui aime la perfection peut la perdre. Mais si l'homme reste étranger à la vie, qu'est-ce qui peut le tuer ? s'il reste étranger à la pureté, qu'est-ce qui peut le souiller ? s'il reste étranger à la gloire, qu'est-ce qui peut le déshonorer ? s'il reste étranger à la perfection, qu'est-ce qui peut la lui faire perdre ? Celui qui comprend cela peut se jouer de la vie et de la mort.Ne t’oppose pas à l’action d’un grand, ne rends pas furieux le cœur de celui qui est lourdement chargé, car son hostilité se manifestera contre celui qui le combat. Libère l’énergie créatrice, toi qui est celui qui l’aime sans cesse. Celui qui donne de la puissance est en compagnie de dieu, ce qu’il aime sera accompli pour lui. Quant à toi, apaise le visage après l’explosion de rage ; la paix provient de sa puissance créatrice, l’hostilité de l’ennemi. C’est la puissance qui fait croître l’amour.Finalement, il n'y a jamais qu'un combat : celui des esprits sérieux contre les esprits ludiques, le grand Combat du Sens contre la Dérision nihiliste.